En direct

Une troisième pelle à motorisation hybride arrive sur le marché
PHOTO - 796864.BR.jpg - © Michel Desfontaines

Une troisième pelle à motorisation hybride arrive sur le marché

MICHEL DESFONTAINES |  le 27/06/2014  |  Réglementation techniqueInnovationMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Innovation
Matériel de chantier
Technique
Valider
Innovation -

Komatsu fut le premier, suivi par Caterpillar. C’est au tour d’Hitachi de commercialiser une pelle hydraulique à la motorisation hybride, les autres constructeurs en restant au stade de prototypes présentés sur la moquette des salons internationaux. Comme Komatsu, le constructeur japonais a choisi de stocker l’énergie récupérée sous forme électrique et applique cette technique à une pelle de 20 t. Julien Jouan, technicien Hitachi France, explique que cette pelle conserve tous les composants d’une machine classique : même moteur, même puissance… Et qu’elle n’a subi aucune réduction de performances pour intégrer la technologie hybride à laquelle le constructeur japonais travaille depuis 2007. « Pour atteindre ces objectifs, Hitachi a développé ses propres composants, sans toucher à l’architecture de cette pelle qui est la plus demandée sur le marché », souligne le technicien. Comme pour les deux autres modèles, l’énergie est récupérée dans le mouvement de rotation de la tourelle, ou plus exactement sur la fin de la rotation. « Toute la difficulté est de disposer de capteurs assez fins pour profiter du maximum d’énergie cinétique, reprend Julien Jouan. Or 70 % de la rotation génère peu d’énergie. C’est dans la fin de course, le ralentissement, c’est-à-dire les derniers 30 % de la rotation, que la récupération de l’énergie cinétique est la plus intéressante. À condition de trouver les capteurs très réactifs capables d’exploiter ce temps très court. » Autre point clé : l’électricité n’est pas stockée dans des batteries mais dans des condensateurs de 400 V. Aussitôt livrée, aussitôt au travail. La première pelle hybride réalisant un chantier en Europe a été mise entre les mains de Dominique Labarre, directeur du groupe Noblet, spécialisé dans la location avec chauffeur. « Je n’ai noté aucune différence de puissance ou de rapidité. La ZH210LC se conduit et travaille exactement comme une pelle classique. » Selon le constructeur japonais, la nouvelle machine permet d’économiser 20 % de carburant. Un argument qui fait mouche. « Nous travaillons sur la réduction de nos émissions polluantes, confirme Laurent Galle, président de Noblet. Et, lorsque nous sommes tombés sur cette pelle hybride à la Bauma, nous avons proposé de tester un prototype. » Un essai transformé.

PHOTO - 796864.BR.jpg
PHOTO - 796864.BR.jpg - © Michel Desfontaines

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur