En direct

Une trancheuse convertie pour poser des goulottes en béton le long des rails

MICHEL DESFONTAINES |  le 10/02/2012  |  TransportsBétonEntreprisesInnovationMatériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Béton
Entreprises
Innovation
Matériel de chantier
Technique
Produits et matériels
Valider

Cette innovation Vinci allège la pénibilité des tâches, multipliant par trois la cadence journalière.

Le grand prix de l’Innovation Vinci, catégorie matériaux, procédés et techniques, récompense cette année un outil de pose automatisée des goulottes pour câbles le long des voies ferrées. La machine mise au point allège la pénibilité du travail : auparavant, les équipes opéraient courbées au sol pour poser les éléments de béton préfabriqués. De plus, la marche de cet engin n’interrompt pas le trafic ferroviaire. Pour parvenir à ce résultat, une équipe du pôle Energies de STE Infra-Spé (*) a eu l’idée de développer un processus automatisé, à partir d’une trancheuse étroite Rivard TR 80 utilisée depuis plusieurs années par l’entreprise. La première innovation a consisté à remplacer le disque de la trancheuse par une roue tambour large, fabriquée sur mesure dans les ateliers de STE Infra-Spé. Cet équipement prépare le sol en traçant en largeur le gabarit exact de la goulotte et en lissant le fond de cette empreinte peu profonde.

Sorte de toboggan

La seconde innovation a été d’ajouter à ce dispositif une sorte de toboggan qui place automatiquement au sol les éléments préfabriqués, goulottes et couvercles, tout en intégrant les câbles. Ceux-ci, le plus souvent en cuivre, mais aussi en fibre optique sont destinés à la signalisation, à la circulation de données et d’informations. « Nous étions en permanence pliés en deux pour effectuer la pose, rappelle Patrick Hamon, un des innovateurs. Et cela faisait longtemps que nous cherchions un moyen de supprimer cette position très pénible. » Outre cette automatisation de la pose, l’équipe a conçu un système d’alimentation : les éléments sont désormais simplement posés à hauteur d’homme sur la machine et c’est le système hydraulique de la trancheuse qui les pousse vers l’arrière et le sol, en déroulant en même temps les câbles à l’intérieur. La cadence de pose d’une équipe de quatre personnes, testée en mars 2011, passe de 150 m/jour à 500 m/jour. Et, en attendant l’agrément de RFF et de la SNCF, les innovateurs de STE Infra-Spé commencent déjà à réfléchir à une prochaine étape : rendre la trancheuse capable d’enterrer complètement ces goulottes pour éviter les vols de câbles.

PHOTO - 616620.BR.jpg
PHOTO - 616620.BR.jpg - © Vinci

* Sous la responsabilité de Jean-Yves Debière, l’équipe comprend Patrick Hamon, Michel Lefeuvre et Didier Pilhon.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur