En direct

Une tour signal pour l’entrée de Béthune

MARGOT GUISLAIN |  le 30/09/2011  |  Pas-de-CalaisEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pas-de-Calais
Europe
Valider
Logement social -

A Béthune (Pas-de-Calais), l’architecte Frédéric Borel vient de livrer une tour de logements sociaux en béton préfabriqué, qui balaie d’un coup l’image ingrate qui colle à ce type d’édifice depuis des décennies.

A l’entrée de Béthune, une tour de dix étages se dresse à présent dans le paysage, telle une sculpture abstraite des années 1920, avec son assemblage de lames verticales en béton pressées les unes contre les autres pour mieux atteindre le ciel. En dialogue avec le beffroi gothique de la ville, ce mini-gratte-ciel de 35 m joue ainsi le rôle de signal. Signal du renouveau de la ville, initié par l’ancien maire Jacques Mellick, qui avait souhaité, par l’architecture, lui donner une nouvelle aura ; et avec ce bâtiment commandé sous sa mandature, en marquer l’entrée. Signal également de l’engagement de la municipalité dans une opération Anru qui prévoit la démolition/ reconstruction de 250 logements sociaux.

« Bâtiment-tuteur »

Cette réalisation comprend 47 logements, dont 39 T3 et T4 dans la tour, avec quatre appartements par étage. Chacun occupe un angle du bâtiment, offrant ainsi des séjours à double orientation. Les redents en façade permettent de multiplier les entrées de lumière naturelle. Au pied de la tour, cinq maisons individuelles et trois logements groupés dans une maison de ville raccordent au tissu ancien des maisons en briques ce « bâtiment-tuteur qui offre le luxe de vivre en hauteur », selon Frédéric Borel.
Cet objet complexe a été estampillé CQFD (Coûts, qualité, fiabilité, délais) par le Plan urbanisme construction architecture (Puca). Objectif : encourager la diversité architecturale dans l’habitat social via l’innovation constructive. Pour le réaliser, l’entreprise générale Norpac a opté pour la préfabrication : 512 panneaux en béton de dimensions variées (de 2,70 à 6,30 m de hauteur) constituent l’enveloppe porteuse de la tour. Fabriqués en Belgique avec une précision horlogère, ils sont venus s’emboîter les uns au-dessus des autres au rythme de l’avancement du chantier. Leurs différences de finitions participant du foisonnement géométrique de l’édifice. -

PHOTO - 573882.BR.jpg
PHOTO - 573882.BR.jpg - ©
CARTE - 574978.BR.jpg
CARTE - 574978.BR.jpg - © photos : nicolas borel. plans : FREDERIC BOREL
PHOTO - 573881.BR.jpg
PHOTO - 573881.BR.jpg - ©
PHOTO - 573885.BR.jpg
PHOTO - 573885.BR.jpg - ©
PHOTO - 573883.BR.jpg
PHOTO - 573883.BR.jpg - ©
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Pas-de-Calais Habitat. Maîtrise d’œuvre : Frédéric Borel, architecte ; Kenta Yokoo, chef de projet. BET : DVVD (gros œuvre), D’Antoni (économiste). Entreprise générale : Norpac. Surface : 3 700 m 2 Shab. Coût des travaux : 7 millions d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur