En direct

Une start-up française s’associe à Caterpillar

Gilles Rambaud |  le 01/01/2016  |  TechniqueMatériauxFrance entièreIndustrieTravail

Drones -

En matière d’utilisation des drones, la France est à la pointe. Pour preuve : Caterpillar, numéro un mondial des engins de chantier, pesant quelque 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires, a passé un accord avec une start-up parisienne, Redbird. Caterpillar va ajouter l’offre de Redbird à son catalogue et commercialiser sa prestation d’études de sites par drones dans toute l’Europe, en Afrique et au Moyen Orient.

Un pas avait déjà été franchi l’année dernière, quand Bergerat Monnoyeur, le représentant de Caterpillar en France, avait pris une participation au capital de Redbird. Si les fabricants de machines s’intéressent aux drones, c’est qu’ils possèdent déjà les informations télématiques émises par leurs engins, comme les cycles de travail ou les surconsommations de carburant. En croisant ces données avec une numérisation du terrain sur lequel les machines évoluent, ils pensent pouvoir améliorer sensiblement la productivité d’un chantier ou d’une carrière. Une prestation de conseil, qui a aussi pour objectif de fidéliser la clientèle.

PHOTO - 882051.BR.jpg
PHOTO - 882051.BR.jpg - © Redbird

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur