En direct

Une seconde peau de laine minérale

le 20/04/2018  |  ArchitectureRéalisationsBouches-du-Rhône

Fondation Luma -

Comment épouser une façade fragmentée en 11 500 parements d'inox sur 56 m de haut ? La structure unique de la tour de la Fondation Luma, à Arles (Bouches-du-Rhône), composée d'un noyau en béton autour duquel s'articule une charpente métallique, a éliminé d'office les complexes traditionnels d'isolation.

L'équipe de maîtrise d'œuvre, emmenée par Frank Gehry avec le relais de l'antenne française de Studios Architecture, a opté pour la projection sur site de laine de laitier à liant hydraulique sur la face intérieure des blocs d'inox qui supportent les parements.

Un choix technique inhabituel qu'Eiffage Métal, l'entreprise chargée du lot au sein du groupement mené par Vinci Construction, a fait valider en laboratoire par le CSTB. La principale crainte concernait l'apparition potentielle de condensation entre la laine et la tôle, qui aurait réduit l'adhérence de l'isolant au support et augmenté sa masse, entraînant un risque d'arrachement. Les tests étant concluants, la laine est actuellement projetée sur 230 mm, en deux passes, avec le renfort d'aiguilles pour éviter les glissements. La qualité hygrométrique du matériau rend inutile la pose de pare-vapeur, évitant de fastidieux raccords entre les éléments.

Plancher rafraîchissant. Un autre défi a porté sur la rotonde. Considérée par la réglementation comme un espace extérieur, la volonté du maître d'ouvrage d'en faire un espace d'accueil a imposé un traitement thermique, avec l'objectif de limiter la fourchette de températures entre 12 °C et 32 °C. Le confort estival reste le plus difficile à obtenir : la réponse associe plancher rafraîchissant, vitrages à forts coefficients de protection solaire, stores intérieurs et ouvrants motorisés coordonnés par une gestion technique du bâtiment.

La conception de ces outils a nécessité de longs calculs, en association avec le BET allemand Transsolar. « La rotonde étant située au pied de la tour, le BIM a été indispensable pour prendre en compte les complexités dues à la géométrie et l'orientation des façades, dont les blocs d'inox vont renvoyer la lumière et concentrer les apports solaires en certains points », précise David Guichard, chargé du projet au sein de Studios Architecture.

Maîtrise d'ouvrage : SCI Ateliers d'Arles Immobilier, Myamo (AMO). Maîtrise d'œuvre : Frank Gehry, Studios Architecture (associés). BET : Setec, TESS, Terrell. Bureau de contrôle : Socotec. Entreprises : Vinci Construction France (mandataire), Dumez Méditerranée, Dumez Sud, GTM Sud, Eiffage Métal, Crudeli, Vinci Energies. Surface : 24 000 m2 SP. Budget : 140 M€.

PHOTO - 12557_766549_k2_k1_1817527.jpg
PHOTO - 12557_766549_k2_k1_1817527.jpg - © PHOTOS : STUDIOS ARCHITECTURE
PHOTO - 12557_766549_k3_k1_1817528.jpg
PHOTO - 12557_766549_k3_k1_1817528.jpg - © PHOTOS : STUDIOS ARCHITECTURE
PHOTO - 12557_766549_k4_k1_1817530.jpg
PHOTO - 12557_766549_k4_k1_1817530.jpg - © PHOTOS : STUDIOS ARCHITECTURE
PHOTO - 12557_766549_k5_k1_1817534.jpg
PHOTO - 12557_766549_k5_k1_1817534.jpg - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur