En direct

Une résidence toulousaine économe en énergie et riche en matériaux biosourcés
La résidence Les magnolias se situe dans le quartier de Rangueil à Toulouse au bord des axes de transport. - © © NLM

Une résidence toulousaine économe en énergie et riche en matériaux biosourcés

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 13/09/2016  |  Matériaux biosourcésHaute-GaronneBâtimentNumériqueLogement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux biosourcés
Réalisations
Haute-Garonne
Bâtiment
Numérique
Logement social
Communication
Immobilier
Logement
Architecture
Technique
Valider

A Toulouse, la résidence Les Magnolias, inaugurée le 9 septembre par Nouveau logis méridional, la filiale HLM du groupe SNI, est la première opération en région Occitanie certifiée par Cerqual biosourcée niveau 3. Les locataires des 23 logements peuvent suivre leur consommation d’énergie en quantité et en coût sur un espace web locataire ou sur smartphone.

Ce vendredi 9 septembre à Toulouse, en présence des principaux cofinanceurs, Jacques Durand, directeur général du Nouveau logis méridional (NLM), filiale HLM du groupe SNI, a inauguré la résidence Les magnolias. Premier exemple d’une opération certifiée biosourcée niveau 3 en région Occitanie, elle est aussi la deuxième à l’être en France.

Classée BBC Effinergie+, RT 2012 - 20% et certifiée habitat & environnement profil A, elle comprend deux bâtiments à structure mixte-béton accueillant au total 23 logements sociaux (16 PLUS/7 PLAI). Pensée dès sa conception pour être exemplaire, l’opération a bénéficié de 15% de subventions au titre de l’appel à projet «bâtiment économe» porté par la région et l’Ademe, soit 255 000 euros de la région et 45 000 euros de l’Ademe sur un budget total de 3,2 millions d’euros TTC.

Etanchéité à l’air

Mandataire de l’équipe de maîtrise d’œuvre, l’agence d’architecture toulousaine Lieux Communs a conçu les bâtiments avec les choix techniques constructifs suivants. Pour apporter l’inertie ainsi que les caractéristiques acoustiques et coupe-feu réglementaires, elle a privilégié les planchers et refends intérieurs en béton. Pour le reste, elle a opté pour du bois (pin et douglas) provenant de forêts françaises gérées durablement : ossature, façades, isolant bois et chanvre pour les combles intérieurs, fenêtres oscillo-battantes pour permettre la ventilation nocturne, persiennes en bois laqué repliables à projection pour assurer la protection solaire d’été.

Par ailleurs pour répondre à la problématique de l’étanchéité à l’air, l’équipe de maîtrise d’œuvre a préconisé d’ajouter à l’intérieur des murs périphériques, en ossature bois isolée, un doublage thermique en laine minérale et une contre-cloison demi-stil: «Cela permet de désolidariser la membrane pare vapeur - garante de l’étanchéité à l’air - du revêtement intérieur», précise Bérénice Debeaurain, architecte chez Lieux Communs.

Performance énergétique

Quant aux toitures, par ailleurs ventilées, deux solutions ont été mises en œuvre: du béton pour les toitures techniques hébergeant les panneaux solaires et la VMC double flux ; du bois pour les toitures intermédiaires sans équipements. Elles sont également isolées de manière différente : deux couches de laine de bois et chanvre (matériau biosourcé) déroulée en comble ventilé pour le bâtiment A ; deux couches de polystyrène expansé pour le B.

Coupes de principe sur toiture béton et toiture bois.
Coupes de principe sur toiture béton et toiture bois. - © © Lieux Communs

Le label biosourcé ne va pas sans performance énergétique. Ainsi, Nouveau Logis méridional affiche pour la résidence Les Magnolias un objectif de consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kW/m2. Pour cela, chaque bâtiment est équipé de panneaux solaires pour la production d’eau chaude et de VMC simple flux. Là encore, le sur-mesure a prévalu.

L’eau est préchauffée dans un ballon collectif relié aux panneaux solaires puis elle est distribuée dans les logements raccordés soit à une chaudière gaz à ventouse pour les plus grands, soit à un cumulus électro-solaire pour les petits. «Cela permet d’éviter d’avoir à supporter la charge d’un abonnement gaz et celle de l’entretien d’une chaudière pour des petites surfaces dont les besoins en chauffage, vu les qualités d’isolation du bâti, sont minimes», rappelle l’architecte.

Souci de simplicité

Soucieuse de simplicité et de ne pas compliquer la vie des locataires, la maîtrise d’ouvrage a demandé des équipements faciles à utiliser tels que les chaudières gaz, les cumulus ou encore les volets et fenêtres oscillants-battants.

Ce souci va de pair avec la volonté de les sensibiliser aux économies d’énergie. Pour les aider, NLM a mis en place avec l’aide de la société MET Energie un dispositif leur permettant de suivre via un code personnel leur consommation en quantité et en euros sur un espace web locataire ou sur smartphone. Ces mêmes outils leur donnent les heures de passage des bus devant la résidence et aux abords, conformément au souhait de NLM de s’inscrire dans la démarche smart-city. De son côté, le bailleur social va mesurer pendant quatre ans l’efficience des deux bâtiments.

Densification

Plan-masse.
Plan-masse. - © © Lieux Communs

L’opération répond aussi à une problématique de densification dans un quartier desservi par le métro et des lignes de bus. Les deux bâtiments, qui viennent renforcer le front urbain, s’insèrent dans une parcelle, propriété de NLM, déjà occupée par une autre résidence. Une nouvelle placette fait le lien. Le bailleur social en a profité pour requalifier les espaces extérieurs. Pour favoriser plus le lien social, a demandé la création de jardins partagés gérés par l’association «Partageons les jardins».

Différentes qualités font valent à la résidence Les Magnolias d’être dans le plan climat de Toulouse Métropole.

Maîtrise d’ouvrage: SNI Nouveau logis méridional.

Maîtrise d’œuvre: Lieux Communs (architecte), Atelier ATP (paysagiste), TPF ingénierie (bureau d’études structure et fluides), Novacert (AMO environnement), Gamba (acoustique).

Principales entreprises: Bilski (gros œuvre), Gascogne Bois (ossature bois, menuiseries extérieures bois), ETS (étanchéité), Arias (menuiseries intérieures), Sud Ouest Energy (électricité), SAS Capus & Fils (CVC).

Surface: 1 294 m2 Shab.

Montant de l’opération: 2 478 euros TTC/m2 Shab, soit un budget total de 3,2 millions d’euros TTC.

Financement: 48O 546 euros de subventions (Etat, Toulouse Métropole, conseil départemental de la Haute-Garonne, Ademe, conseil régional d’Occitanie); 1,9 million d’euros de prêts de la caisse des dépôts et de consignations, 275 OOO euros (prêts collecteurs), 581 3O7 euros (fonds propres de NLM).

Commentaires

Une résidence toulousaine économe en énergie et riche en matériaux biosourcés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur