En direct

Une régate pour rompre l’isolement des chefs d’entreprise du BTP
Le trophée 2013 a été remporté par l’Union Métallerie, suivi d’autres métalliers avec Maf Atlantique (vainqueur l’an dernier) et de CPC (Couverture plomberie climatique). - © © C. MARION /BATICLUB 44

Une régate pour rompre l’isolement des chefs d’entreprise du BTP

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 09/09/2014  |  SportFrance Loire-AtlantiqueBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Sport
France
Loire-Atlantique
Bouches-du-Rhône
Valider

La 4e édition de la Baticup Atlantique se tiendra les 12 et 13 septembre, à Pornichet, dans la baie de La Baule en Loire-Atlantique. Au-delà du défi sportif, cette régate est pour les organisateurs - FFB 44 et Baticlub - une occasion pour les entrepreneurs de  « resserrer leurs liens pour traverser la crise dans les meilleurs conditions ».

Organiser un tel évènement alors que le secteur du BTP traverse une crise sans précédent n’est-il pas risqué, voire déplacé ? « Bien au contraire, répond sans détours Louis Richard, président de la FFB régionale et président d’honneur de la FFB de Loire-Atlantique. De notre point de vue, pour affronter cette période difficile et garder le moral, renoncer à toute activité sportive ou ludique et rester chacun de son côté, dans son environnement quotidien, n’est pas la solution… ».

Et le bouillant entrepreneur d’ajouter : « La FFB a pour mission de rompre l’isolement des chefs d’entreprise, de les rassembler et de les aider à passer ce cap. Cette régate a été créée pour rapprocher les différents corps de métier. Il nous a donc paru important de continuer à leur proposer une Baticup festive, leur permettant d’évacuer leur stress le temps d’un week-end, en partageant des moments de rencontres, de rires, d’efforts aussi, et de compétition bon enfant ».
Commentant les dernières mesures gouvernementales en faveur du logement, Louis Richard a insisté sur l’importance de retrouver la confiance. « Il faut démontrer que nous avons confiance dans l’avenir ». Une idée également développée par Jean-Claude Pelleteur, nouveau maire de Pornichet, en citant Eric Tabarly qui écrivait « La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n’aboutit ».
Il semblerait que les entrepreneurs de la région aient bien compris le message et de nombreux corps de métiers ont joué le jeu et vont tenter de prendre la succession des métalliers qui ont largement dominé les trois premières régates.
Pour la 4e édition de cette Baticup Atlantique, les inscriptions suivent la courbe inverse des permis de construire et ont augmenté de 30% avec 24 bateaux en compétition et plus de 300 personnes attendues. Au fil des années, la Baticup Atlantique suit ainsi le sillage de sa grande sœur, la Baticup Méditerranée, qui fêtera ses 10 ans ce week-end (voir encadré).

Baticup Méditerranée fête ses 10 ans


Organisée à l’initiative de la fédération du BTP des Bouches-du-Rhône, la Baticup Méditerranée, qui se déroulera les 13 et 14 septembre, va revêtir un caractère exceptionnel. La Baticup 2014 marque en effet le 10e anniversaire de cette grande régate professionnelle de la rentrée (50 équipages et plus de 600 participants attendus) et elle se positionne cette année directement en soutien de la candidature de Marseille au titre de « Marseille Provence Capitale européenne du sport 2017 ». Pour l’occasion, elle sera parrainée par Nathalie Simon, ex-championne de France de planche à voile et ambassadrice du projet.

Commentaires

Une régate pour rompre l’isolement des chefs d’entreprise du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil