En direct

Une Première œuvre, et après ?
Flash-back sur neuf agences d’architecture primées pour leur première œuvre à leurs débuts. - © © Le Moniteur

Une Première œuvre, et après ?

MILENA CHESSA |  le 24/12/2015  |  ArchitectureFrance entièrepremiereoeuvre

A quelques années de distance, quinze architectes récompensés pour leur première réalisation mesurent l’impact de ce prix sur leur carrière.

Ils ont commencé leur carrière en construisant un atelier d’artiste, un boulodrome, une cité artisanale ou un hangar ostréicole. Aujourd'hui, ils bâtissent des tours de logements, des collèges, des équipements culturels et des bureaux un peu partout en France. Quinze architectes primés par le Groupe Moniteur pour leur première œuvre - il y a parfois trente ans - évoquent le chemin parcouru depuis l’attribution de cette distinction. « Etre repéré comme un architecte ayant du potentiel, c’est un encouragement très utile dans ce métier, qui est aussi fait de beaucoup de déceptions, et où il faut savoir être offensif », estime le lauréat 1997, Dominique Coulon.

Gage de qualité

Lauréate en 1992, Suzel Brout considère la Première œuvre comme son « vrai diplôme », puisque son projet était « bien construit » et « reconnu par ses pairs ». A l’agence Raum, Julien Perraud, Thomas Durand et Benjamin Boré, lauréats en 2010, pensent que les maîtres d’ouvrage perçoivent le prix comme un véritable « gage de qualité » qu’il convient de valoriser. « La Première œuvre est un peu comme un télé-crochet ; le vainqueur n’a ensuite qu’une année pour concrétiser ses projets, en attendant le suivant », tempère Joe Vérons, lauréat en 2008 avec Marjan Hessamfar. « On ne peut pas jouer le rôle du jeune architecte toute sa vie », confirme Suzel Brout. Il faut penser à décrocher le prix des plus grands : l’Equerre d'argent.

Les témoignages de neuf agences d’architecture primées

Philippe Gazeau (Paris), lauréat en 1985

Suzel Brout (Paris), lauréate en 1992

Dominique Coulon (Strasbourg), lauréat en 1997

Eric Lapierre (Paris), lauréat en 2003

Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider (Nice), lauréats en 2007

Marjan Hessamfar et Joe Vérons (Bordeaux), lauréats en 2008

Pascale Dalix et Frédéric Chartier (Paris), lauréats en 2009

Thomas Durand, Julien Perraud et Benjamin Boré, de l’agence Raum (Nantes), lauréats en 2010

Gaston Tolila et Nicholas Gilliland (Paris), lauréats en 2012

Commentaires

Une Première œuvre, et après ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX