En direct

Une piscine remplacera l'ancienne prison

Christine Berkovicius |  le 08/06/2018  |  Collectivités localesTechniqueBâtimentERP

Orléans -

La municipalité d'Orléans vient d'annoncer le choix du lauréat qui construira son futur centre aqualudique, dans le cadre d'un marché global de performance : il s'agit d'un groupement qui réunit Bouygues, l'agence Nicolas Michelin & Associés, BVL Architecture, Katene, Etamine, Orling, Aïda et Hervé Thermique. Le nouvel équipement est prévu à la place de l'ancienne prison d'Orléans, dont la municipalité discute actuellement le rachat. La transaction n'a pas encore eu lieu mais, selon le maire Olivier Carré, le préfet a signé le décret d'inutilité publique qui permettra d'aliéner le site. Le ministère de la Justice, qui avait un temps pensé conserver ces vieux bâtiments pour en faire un « quartier de préparation à la sortie » (QPS), aurait en effet donné son accord pour l'implanter sur un autre site proposé par la mairie, si bien que « tout est dans les tuyaux », selon le maire.

Toiture végétalisée. Le terrain s'étend sur 11 000 m2, à proximité de la gare et du centre-ville. Après destruction de la prison, la piscine en occupera 4 500 m2 , 100 places de parking seront créées et 2 000 m2 seront entièrement plantés d'arbres, ce qui modifiera radicalement la physionomie de l'espace. Le bâtiment, de plain-pied, se fondra dans le paysage grâce à sa toiture végétalisée et ses larges baies vitrées. Il abritera un bassin ludique, un bassin de nage de 25 m, un espace bien-être, un grand toboggan et un simulateur de glisse pour les surfeurs, le tout dans des espaces bien séparés, avec une vaste allée centrale. L'objectif est de pouvoir accueillir simultanément tous les types de publics (scolaires, loisirs, familles… ).

Les concepteurs ont porté une attention particulière aux performances du nouvel équipement en matière de consommation énergétique et de traitement de l'air et de l'eau. Le contrat, d'un montant de 20,5 millions d'euros, inclut la maintenance pour cinq ans ainsi que les études. La construction devrait durer dix-huit mois pour une livraison à l'horizon 2020. A cette date, la piscine du palais des sports voisin fermera ses portes, ce qui ouvrira la voie à une réhabilitation complète du lieu, qui devrait conserver une vocation sportive. Orléans disposera alors de deux piscines neuves, puisque l'autre complexe aquatique de la ville, à La Source, vient d'engager une rénovation complète et rouvrira dans deux ans.

PHOTO - 13385_814919_k2_k1_1919352.jpg
PHOTO - 13385_814919_k2_k1_1919352.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur