En direct

Une pelle rail-route le long du tram

MICHEL DESFONTAINES |  le 16/12/2011  |  RéalisationsMatériel de chantierTransportsMaine-et-LoireArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Matériel de chantier
Transports
Maine-et-Loire
Architecture
Valider
Pavage -

Confrontée aux contraintes du centre-ville pour réaliser le pavage le long de la ligne de tramway d’Angers, l’entreprise Luc Durand a modifié une pelle sur pneus Liebherr 308. Il fallait un engin de cette taille (10 t) pour manipuler en toute stabilité les dalles de granit de 600 kg constituant une bonne partie du dallage. D’une part, la machine a été équipée de deux trains de roulement rail relevables pour devenir un matériel rail-route et emprunter les voies du tramway. Elle s’affranchit ainsi des difficultés de circulation sur la voie publique. D’autre part, avec à la place du godet soit une fourche à palettes pour gérer l’approvisionnement, soit une plaque à ventouse à dépression Probst pour la mise en place des dalles, cette machine de terrassement est devenue un engin de manutention très performant. La Liebherr 308, grâce à son berceau orientable en pied de flèche et son rayon de giration de 1,45 m, est à l’aise dans les espaces restreints. Avec son moteur de 56 kW et sa double pompe à débit variable, elle a de bonnes capacités de levage. La transformation d’une pelle de base en un engin rail-route s’est révélée pertinente car le chantier dure 18 mois, un délai suffisant pour amortir cet investissement. La transformation a été réalisée par un atelier spécialisé. Pour passer le long des quais des 25 stations de cette ligne de 12 km, deux pneus moins larges ont été montés sur un côté de la machine. Les cadences d’approvisionnement et de pose ont été élevées pour réussir les 17 000 m² de pavage et de dallage qui représentent quelque 9 556 palettes. « Nous avions utilisé un préhenseur par aspiration Probst de forme incurvée pour manipuler les tuyaux des réseaux, précise Jérôme Veillon, chargé du programme chez Luc Durand. Nous avons récupéré cet outil et changé sa platine pour l’adapter aux dalles de granit. » Pourquoi ne pas avoir utilisé une pince ? Le projet de l’architecte prévoyait des joints fins de 5 mm entre chaque pierre, il fallait donc présenter la dalle chaque bord bien dégagé. Le positionnement final était assuré à la main. Pour gagner en capacité de levage et bénéficier d’un bon raccord hydraulique, l’outil a été monté directement en bout de balancier, sans attache rapide.

PHOTO - 602118.HR.jpg
PHOTO - 602118.HR.jpg - © M. Desfontaines

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur