En direct

Une peinture mate enfin lessivable utilisée pour la rénovation du musée d’Orsay
Nuancier - © © Allios-Jefco/Aplat by Wilmotte

Une peinture mate enfin lessivable utilisée pour la rénovation du musée d’Orsay

J. Nicolas |  le 27/01/2014  |  ArchitecturePeintureTechniqueSecond œuvreRevêtements muraux

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Architecture
Peinture
Technique
Second œuvre
Revêtements muraux
Valider

Mises au point par Jefco, marque du groupe Allios, en partenariat avec l’agence Wilmotte, les 85 couleurs de la gamme de peintures « Aplat by Wilmotte » sont des peintures mates lessivables. Cette propriété est obtenue grâce à des microbilles en céramique.

Pour la rénovation du musée d’Orsay en 2011, l’architecte Jean-Michel Wilmotte a cherché une peinture aux qualités très spécifiques : le produit devait être mat, résistant, non lustrant, lessivable et durable, afin d’être adapté aux exigences d’un bâtiment recevant du public. Pour répondre à ce cahier des charges très strict, l’industriel français Jefco a utilisé des charges extrêmement dures à base de microbilles de céramiques. « Une première », selon Marc Mafille, responsable marketing chez Jefco, pour qui la difficulté réside dans le broyage industriel des éléments en céramique. Si une première peinture a bien été mise en œuvre au musée d’Orsay, c’est aujourd’hui une gamme de 85 couleurs en phase aqueuse et à base de résine acrylique qui vient d’être présentée en avant-première vendredi 24 janvier 2014.

Les teintes de la gamme « Aplat by Wilmotte » sont conçues pour les lieux à fort trafic et présentent un aspect mat poudré semi-tendu, avec comme particularité d’être insensibles à l’eau. « Il s’agit d’une peinture mate lessivable destinée aux professionnels », résume le responsable marketing. Toutes les couleurs seront disponibles prochainement dans les agences Jefco, puis sur Internet à partir du 15 février prochain. Le prix de vente indicatif est de 35 à 40 euros TTC/litre. Les produits seront disponibles sous la forme de pots d’une capacité d’un ou de 2,5 litres. Le rendement superficiel spécifique est compris entre 11 et 13 m²/litre et par couche. Il peut varier de 20 à 30 % en fonction de l’absorption et du relief du support.

Caractéristiques techniques


Les peintures de la gamme sont destinées à être appliquées en intérieur sur des enduits, des carreaux ou des plaques de plâtre à épiderme cartonné, des panneaux dalles de béton cellulaire, des maçonneries en béton armé mais aussi sur du bois massif et des dérivés du bois. L’application doit se faire par une température supérieure à 8 °C et une humidité relative inférieure à 65 %. Le produit est classé A+ en terme d’émission de composés organiques volatils (COV) dans l’air intérieur. L’industriel affiche une valeur limite de 29 g/l de COV.

Commentaires

Une peinture mate enfin lessivable utilisée pour la rénovation du musée d’Orsay

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur