En direct

Une peinture bien fraîche
Appliquée sur un panneau, la solution polymère poreuse blanche reflète 99,6 % des émissions de lumière. - © DOCUMENTS : JYOTIRMOY MANDAL / COLUMBIA ENGINEERING

Une peinture bien fraîche

Amélie Luquain |  le 11/01/2019  |  Revêtements murauxPeintureClimat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Revêtements muraux
Peinture
Climat
Valider

Revêtement -

Un produit sans pigment, conçu par des chercheurs américains, abaisse de 3 à 6 °C la température des surfaces qui en sont couvertes.

 

A l'heure du réchauffement climatique, empêcher les bâtiments d'emmagasiner de la chaleur devient une préoccupation majeure. Peindre les maisons en blanc comme on le fait depuis toujours dans les pays chauds ne suffit plus. Parmi les pistes explorées, le refroidissement passif par rayonnement diurne a permis de développer une variété de produits dont les peintures pour les toits, qui comprennent des pigments noyés dans une matrice polymère. Une avancée insuffisante car la réflectance solaire de ces solutions, c'est-à-dire la proportion de lumière réfléchie par le matériau, reste insatisfaisante : elle atteint environ 85 %.

Pour franchir un nouveau palier, une équipe de physiciens de l'université de Columbia (Etats-Unis), dirigée par Yuan Yang et Nanfang Yu, a donc mis au point un revêtement blanc dépourvu de pigments. Une solution basée sur l'inversion de phase : un polymère (1) associé à de l'eau avant d'être trempé dans de l'acétone. Une fois appliqués sur un support, les liquides s'évaporent et laissent derrière eux une myriade de vides microscopiques, formant un matériau poreux. « Le revêtement reflète alors 99,6 % des émissions de lumière, y compris les ultra violets et les infrarouges », indiquaient les chercheurs en septembre 2018 dans la revue américaine « Science ». Leurs essais, réalisés sous des latitudes différentes, ont mis en évidence une baisse des températures de 3 à 6 °C par rapport à l'air ambiant. « Cette formulation, qui n'utilise qu'un polymère pour modifier ses propriétés réfléchissantes, est très innovante chimiquement. Néanmoins, je reste plus réservée quant à son application industrielle », tempère Maïlys Grau, ingénieure en physique-chimie, spécialisée en optique et en peinture, fondatrice de la start-up Circouleur, dont l'activité consiste à récupérer des peintures pour les recycler.

La solution polymère pourrait être employée sur de l'enduit ou du béton.

« Appliquer une peinture blanche sur un toit noir améliore déjà grandement la réflectance solaire. Dès lors, le gain avec ce polymère ne paraît plus aussi avantageux », argumente-t-elle.

Adhérence multisupports. Pour autant, ce revêtement présente nombre d'avantages. Applicable comme une peinture, sa mise en œuvre reste peu coûteuse. Indépendamment du substrat qu'il recouvre, son adhérence a été prouvée sur du plastique, du métal ou du bois, ce qui, selon les experts, valide également son emploi sur des matériaux plus poreux comme l'enduit ou le béton. Sa résistance aux intempéries et à l'encrassement posait question. Or, selon les chercheurs, les essais de vieillissement accélérés se sont révélés satisfaisants.

Il n'en fallait pas plus pour inspirer les deux scientifiques qui pensent déjà à diversifier ses champs d'application. « La formule peut être étendue à d'autres polymères. Elle peut aussi incorporer des colorants, afin de varier son apparence, même si la coloration dégrade les performances », expliquent-ils. Les deux chercheurs envisagent même de la transformer en un produit solide sous forme de feuilles prêtes à poser. A l'évidence, ce matériau n'a pas encore dévoilé toutes ses potentialités.

PHOTO - 16288_979969_k3_k1_2273821.jpg
La thermographie infrarouge permet de mettre en évidence cette baisse de température (zone sombre). - © DOCUMENTS : JYOTIRMOY MANDAL / COLUMBIA ENGINEERING

(1) Poly(vinylidene fluoride-co-hexaf luoropropene) PVDF-HFP.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur