En direct

Une opération pilote contre les rejets industriels toxiques

le 30/10/1998  |  HygièneEnvironnementDroit du travailJuraFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hygiène
Environnement
Droit du travail
Jura
France entière
Santé
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

Menée par le comité de Bassin d'emploi du Haut-Jura, elle bénéficie d'un financement spécifique.

Une étude confiée en 1994 par le comité de bassin d'emploi (CBE) du Haut-Jura à l'union patronale du Jura identifiait la tribofinition comme étant à l'origine de la forte concentration en cuivre et en nickel d'un tronçon de la Bienne.

En effet, les solutions utilisées pour polir les pièces métalliques destinées à la lunetterie sont directement rejetées dans la rivière ou le réseau d'assainissement.

S'appuyant sur cette information, le CBE a identifié les entreprises les plus polluantes et ne bénéficiant d'aucune aide. Gwénaële Bayard chargée de mission explique : « Nous avons estimé ce que rejetait chaque entreprise et le type d'équipement à envisager, puis nous avons établi un cahier des charges. »

Même si elles étaient toutes volontaires, les entreprises liaient leur participation à une incitation financière. Or seulement quatre entreprises pouvaient obtenir le soutien de l'Agence de l'eau à hauteur de 52 % du coût de l'équipement, selon le schéma classique de l'aide à ceux qui paient la redevance.

Thierry Silvestre, responsable de ce projet à l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, raconte : « Onze établissements concernés se situent en dessous du seuil de redevance, il a fallu trouver un montage financier particulier car il s'agit d'intervenir auprès des entreprises les moins bien armées pour lutter contre la pollution. Nous l'avons fait à travers une convention sur objectif. »

Par ce biais, l'Agence de l'eau ajoute 10 % aux 40 % du coût de l'équipement apportés à cette opération par le conseil régional de Franche-Comté.

Onze entreprises ont signé un accord de partenariat

A la fin du mois de janvier 1998, onze entreprises de la lunetterie ont signé un protocole de partenariat pour diminuer la présence de métaux dans la Bienne. Elles s'équipent de stations d'épuration individuelles (les travaux s'échelonneront jusqu'à fin 1998). Le coût d'une station varie entre 50 000 francs et 1,2 million de francs.

L'eau de tribofinition est désor- mais traitée selon plusieurs techniques : électrocoagulation, traitement physico-chimique, ultrafiltration. L'eau pure résiduelle part en rivière et une entreprise spécialisée collecte et achemine les boues en décharge de classe 1. Thierry Silvestre tire un bilan très positif de l'expérience : « Ce montage spécifique a permis de nouer un partenariat avec des entreprises qui n'avaient aucune obligation de le faire, d'autant qu'elles devront faire face à des coûts de maintenance et de formation.»

Assurer la pérennité du dispositif et sa transférabilité

Pour sa part, Gwénaële Bayard entame la dernière étape : établir le bilan de cette opération avec l'aide d'un bureau d'études. « Il doit également nous aider à assurer la pérennité du dispositif et sa transférabilité, notamment par la rédaction d'un guide mode d'emploi sur la lutte contre les rejets de tribofinition ». (Edition prévue pour juin 1999). Peut-être faut-il mener des actions de formation sur la meilleure façon d'utiliser les stations ? » s'interroge-t-elle.

En attendant, le comité de bassin d'emploi travaille avec le lycée professionnel de Saint-Claude à la mise en place de cours de sensibilisation à l'environnement pour les sections maintenance et outillage. Pour l'année suivante, est envisagée la création d'une section post-BTS liée à l'environnement sur le thème des rejets industriels.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur