En direct

Une oeuvre d'art monumentale, vitrine du savoir-faire de trois entreprises rhônalpines
L'installation de l'oeuvre d'art - © ACTOPHOTO/Régis Bouchu

Une oeuvre d'art monumentale, vitrine du savoir-faire de trois entreprises rhônalpines

Pierre Delohen (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 26/03/2013  |  RhôneCultureEscalierMatériel de chantierMaîtrise d'ouvrage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Rhône
Culture
Escalier
Matériel de chantier
Maîtrise d'ouvrage
France
Profession
Architecture
Second œuvre
Valider

L’installation à la grue, le 25 mars, de l’œuvre de Sabina Lang et Daniel Baumann – un escalier en porte-à-faux avec son belvédère au-dessus de la Saône accessible au public – à Rochetaillée-sur-Saône (Rhône) marque une étape forte de la réalisation d’une des huit séquences du futur projet de Rives de Saône sous la maîtrise d’ouvrage du Grand Lyon.

Entreprises partenaires du développement local et actrices engagées en faveur de l’intérêt général, Pitance présente en Rhône-Alpes depuis 120 ans et CBR TP depuis 40 ans ont décidé d’un mécénat qui, de la conception à la réalisation, met en œuvre les savoir-faire des deux filiales de Vinci Construction France (VCF) et de ses partenaires, Vicat en tête. « Nous sommes dans la démonstration des atouts de la conception-construction » estime Luc Pelen, directeur régional Bâtiment Rhône-Loire de VCF.

L’œuvre de Sabina Lang et Daniel Baumann baptisée "Beautiful Step #7" représente un escalier tournant au-dessus de la Saône qui ne mène nulle part sauf à la contemplation d’un autre point de vue sur l’environnement. « Notre engagement passe par la conception technique, la fabrication, le transport et l’installation de l’œuvre », énumère Olivier Delauzun, directeur régional Travaux publics de VCF.

La géométrie complexe de l’œuvre – escalier désaxé en porte-à-faux de huit mètres – a rendu impossible la réalisation en béton armé initialement imaginée par les deux artistes pour atteindre, voire dépasser, les limites de résistance de ce matériau. Exit le métal car le béton faisait pleinement partie de la création artistique.

« La seule solution résidait dans le béton fibré ultra performant, matériel à structure micrométrique qui possède une durabilité et une résistance exceptionnelles », jugent Luc Pelen et Olivier Delauzun. Avec son Béton composite Vicat ou BCV®, Vicat, partenaire de choix pour la fabrication et le pompage du matériau, fournit la solution rêvée pour garder la finesse et l’élancement de l’œuvre d’art.

Au final, la mise au point technique et esthétique est le fruit d’un travail d’équipe entre les deux entreprises mécènes et Vicat, Cogeci, bureau d’études spécialisé dans le calcul de ce type de structure et de matériau, Tarare Bois, spécialiste des coffrages bois pour les ouvrages d’art, et DR Equipement pour la réalisation d’un garde-corps en Inox à la géométrie tout aussi complexe.

Commentaires

Une oeuvre d'art monumentale, vitrine du savoir-faire de trois entreprises rhônalpines

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur