En direct

Une nuit chez les Grands hommes
- © © DR

Une nuit chez les Grands hommes

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 08/02/2017  |  ParisProfessionArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Culture
Paris
Profession
Architecture
Valider

Des visites nocturnes, organisées par le Centre des monuments nationaux, sont l’occasion de redécouvrir le Panthéon (Paris Ve)... sous un autre jour!

L'idée est, si l’on peut dire, lumineuse : pour la première fois, le Centre des monuments nationaux propose à des groupes de visiteurs (80 au maximum) de redécouvrir le Panthéon (Paris Ve) et les hommes illustres qui y reposent, à la lueur d’une lampe-torche. Quatre dates étaient prévues jusqu’à la fin du mois de février - les réservations sont, hélas, déjà complètes… - mais deux autres seront proposées à la réservation en ligne dès le 20 février pour les mardis 7 et 14 mars.

Au cours de ces soirées d’une heure trente environ, les visiteurs explorent la vaste nef de l'église Sainte-Geneviève, munis d’un plan et d’une lampe-torche, à la recherche de détails et d’indices à identifier dans ses décors peints et sculptés (Jacques-Germain Soufflot, architecte. 1713-1780). La promenade se poursuit dans la crypte avant de remonter dans la nef pour entendre résonner, dans la pénombre et dans son intégralité, le bouleversant discours prononcé par André Malraux, le 19 décembre 1964, pour le transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon ; lequel évoque alors le «chef du peuple de la nuit» :

«Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d'exaltation dans le soleil d'Afrique et les combats d'Alsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi ; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé ; avec tous les rayés et tous les tondus des camps de concentration, avec le dernier corps trébuchant des affreuses files de Nuit et Brouillard, enfin tombé sous les crosses ; avec les huit mille Françaises qui ne sont pas revenues des bagnes, avec la dernière femme morte à Ravensbrück pour avoir donné asile à l'un des nôtres. Entre, avec le peuple né de l'ombre et disparu avec elle - nos frères dans l'ordre de la Nuit...  Commémorant l'anniversaire de la Libération de Paris, je disais : «Ecoute ce soir, jeunesse de mon pays, ces cloches d'anniversaire qui sonneront comme celles d'il y a quatorze ans. Puisses-tu, cette fois, les entendre : elles vont sonner pour toi.»»

La visite se termine avec la diffusion du Chant des Partisans, avant que la nef ne s’illumine à nouveau et que les visiteurs ne se dispersent à leur tour dans la nuit…

Commentaires

Une nuit chez les Grands hommes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil