En direct

Une nouvelle gamme de poids lourds pour la construction

Hakim Bendaoud |  le 18/10/2013  |  International

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Valider
Transport -

à l’occasion du passage au moteur Euro 6, applicable au 1 er  janvier 2014, Renault Trucks a décidé de renouveler l’ensemble de sa gamme dédiée à la construction. Exit les Premium Lander et les Kerax ! Entièrement renouvelées, les deux séries dédiées aux métiers de la construction ont été rebaptisées et se déclinent désormais en deux nouvelles gammes : la gamme Construction (C), plutôt orientée vers l’approche chantier et les travaux en milieu semi-urbain ; et la gamme Construction lourde (K) pour le tout-terrain et les conditions extrêmes. Simple refonte ou changements en profondeur ? Bien entendu, il y a les moteurs, plus écologiques qui répondent aux nouvelles normes Euro 6. Puisqu’il leur faut une nouvelle calandre, les placer sous le capot offre l’occasion de redessiner les cabines. Celles-ci sont dotées de nouveaux pare-brise inclinés de 12° en forme en trapèze, plus étroite à l’avant qu’à l’arrière pour un meilleur aérodynamisme qui permet d’économiser du carburant  gain minime en tout-terrain. Même remise à plat du côté du châssis. Se voulant toujours plus « musclées », les gammes C et K ont ainsi été équipées d’un bouclier avant entièrement en acier épais afin de protéger les pièces les plus sensibles. La gamme K revendique également le meilleur angle d’attaque du marché (32°) qui améliore ses capacités de franchissement. Elle affiche une garde au sol de 380 mm sous essieu et de 515 mm sous réservoir. « Ces véhicules ont été testés dans des conditions extrêmes de transport de grumes au Cameroun, chargés à 120 t à Oman, ou encore dans une mine en Turquie », précise Thierry Hours, vice-président en charge du renouvellement des gammes Construction et Longue Distance du constructeur. Conscient que, pour convaincre les acheteurs, il faut aussi séduire les chauffeurs, Renault Trucks a revu l’aménagement intérieur, avec des habitacles agrandis et un tunnel central réduit. Dehors, les feux de virage ont été déplacés pour supprimer désormais tout angle mort lors des manœuvres à basse vitesse. Le diable se cache dans les détails : les phares et les optiques sont protégés par des grilles en polycarbonate. Pas question pour Renault Trucks de rater le virage d’un lancement à 2 milliards d’euros et sur lequel le groupe travaille depuis près de dix ans.

PHOTO - 750173.BR.jpg
PHOTO - 750173.BR.jpg - © Renault Trucks

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur