En direct

Une nouvelle filière de valorisation du plâtre dans les déchetteries d'Essonne et de Seine-et-Marne
Déchets de plâtre - © © Juliette Pascal

Une nouvelle filière de valorisation du plâtre dans les déchetteries d'Essonne et de Seine-et-Marne

le 12/03/2014  |  Produits et matérielsEtatDéchetsOiseSeine-et-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Qualité
Produits et matériels
Etat
Déchets
Oise
Seine-et-Marne
Essonne
Technique
Environnement
Valider

Le Siredom (Syndicat Intercommunal pour la Revalorisation et l’Elimination des Déchets et Ordures Ménagères), deuxième Syndicat de traitement des déchets de France, met en oeuvre une nouvelle filière sur son Réseau déchèteries : le plâtre. Ces déchets jusqu’à présents enfouis, sont désormais triés, puis envoyés dans une filière spécifique de valorisation pour un recyclage à 100%.

Les conséquences potentielles d’une mauvaise gestion des déchets de plâtre ont des impacts à la fois sur l’environnement et la santé : sulfates agissant sur le goût et la qualité des eaux. De plus, le plâtre doit être stocké en Installations de Stockage des Déchets Nondangereux (ISDND) dans une alvéole spécifique compte tenu des dégradations qu'il peut occasionner en mélange avec les autres déchets.

Depuis janvier 2014, les déchèteries du Siredom ((Syndicat Intercommunal pour la Revalorisation et l’Elimination des Déchets et Ordures Ménagères, 130 communes réparties en Essonne et en Seine-et-Marne) sont équipées d'un contenant géoboxe accueillant les rebus de plaques (standard, hydrofuges, phoniques, feu, haute dureté), sacs de plâtre, cloisons alvéolaires et carreaux de plâtre des particuliers et professionnels. Une fois pleins, ces géoboxes sont collectés par la société SEMAER qui contrôle une seconde fois le tri réalisé en déchèterie, suivant les prescriptions de la filière et regroupe ces déchets dans des bennes de 30 m3 avant leur envoi dans la filière de traitement.

Le plâtre redevient du plâtre

Pour séparer le flux de plâtre pur du tout venant pour un recyclage à 100%, ces bennes sont ensuite acheminées vers la société SINIAT (Auneuil dans l’Oise) pour le traitement des déchets de plâtre. Ils subissent un contrôle qualité avant un premier broyage. Après un ajout de gypse naturel (85% de gypse et 15% de plâtre recyclé dans une nouvelle plaque de plâtre), un deuxième broyage et un tamisage permettent de séparer le papier/carton du plâtre pur. Le plâtre est ensuite mis à l’état liquide (grâce à l’ajout d’eau) pour étaler le produit et fabriquer de nouvelles plaques de plâtre. Le papier carton issu des anciennes plaques est stocké en benne pour être envoyé chez les papetiers.

"L’expertise de la société SINIAT dans le domaine du recyclage du plâtre va permettre de traiter durablement ces déchets tout en contribuant à économiser l’extraction d’importants tonnages de gypse naturel et à diminuer l’enfouissement en ISDND, installations censées être réservées aux déchets ultimes (non valorisables) " souligne Marianne Jacquet, responsable exploitation des déchèteries au Siredom.

Commentaires

Une nouvelle filière de valorisation du plâtre dans les déchetteries d'Essonne et de Seine-et-Marne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur