Aménagement

Une nouvelle entrée verte pour Strasbourg

Ouvert au public depuis la semaine dernière, le parc du Heyritz dote Strasbourg (Bas-Rhin) de l’espace paysager qui lui manquait à son entrée ouest, au début du nouveau secteur d’urbanisation de la capitale alsacienne.

Le tout-nouveau parc du Heyritz occupe 8,7 ha « entre terre et eau », pour relier les bassins vestiges de l’activité portuaire passée au nouveau front urbain du secteur du Heyritz, à l’entrée ouest de Strasbourg. Cet espace bâti  est constitué notamment du nouveau siège commun aux bailleurs locaux CUS Habitat et Habitation Moderne (Mongiello-Plisson, arch.) et des 38000 m2 du  programme mixte « Rives du Heyritz » de Nexity, conçu par Anthony Béchu.

 

Jardins humides

 

Promenade sur berges, placette d’animation, aires de jeux, plaine sportive, ponton flottant, amphithéâtre de verdure à gradins végétalisés, jardins humides : la succession des aménagements de l’équipe de maîtrise d’œuvre du parc (Atelier Villes & Paysages, Allain Provost, paysagiste; Fluor architectes; Les Eclaireurs et Egis France) entend répondre à des finalités variées de rencontre, de déambulation, d’animations, de pratique d’activités sportives et de détente, pour former un îlot de respiration à quelques dizaines de mètres de la très fréquentée pénétrante routière.

 

Passerelle de jonction

 

Au sein du parc, une passerelle piétons-cyclistes de 800 mètres de long remplit une double fonction. Elle structure le réseau de cheminements internes en modes doux, en même temps qu’elle crée une voie de passage Nord-Sud vers les quartiers périphériques d’une part, et vers le centre-ville historique d’autre part, qu’elle rejoint à hauteur de l’hôpital civil. L’ouvrage joue de ce fait un rôle décisif dans la connexion du nouveau grand quartier des Deux-Rives avec le Strasbourg « ancien », qui prévoit de bâtir 1,4 million de mètres carrés, près de 600000 m2 étant à ce jour construits, en chantier ou programmés. Le Heyritz forme en effet l’extrémité ouest de ce vaste projet d’urbanisation appelé à se déployer dans les vingt ans jusqu’au Rhin, et un peu au-delà dans la commune allemande limitrophe de Kehl.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X