En direct

Evénement

Une nacelle écologique pour entretenir l’éclairage du Maine-et-Loire

Gilles Rambaud |  le 22/06/2012  |  Maine-et-LoireMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Maine-et-Loire
Matériel de chantier
Technique
Valider

ETDE a investi dans une nacelle à levage électrique, propre, sobre et silencieuse, pour la maintenance des lampadaires du département.

C’est un matériel performant et vertueux qui va sillonner le Maine-et-Loire pour remplacer les ampoules et assurer l’entretien des milliers de lampadaires que compte le département. Cette nacelle France Elévateur montée sur poids lourd (Renault Midlum 220) monte et descend sous l’action d’un moteur électrique fonctionnant sur batterie. « L’idée est de ne plus faire tourner le moteur Diesel pour animer la centrale hydraulique. Quand le camion s’arrête sous un réverbère, il travaille silencieusement, sans polluer », explique Olivier Mazé, directeur d’agence ETDE. Moins d’émissions polluantes, moins de bruit et, surtout, moins de carburant. L’économie attendue tourne autour de 10 à 12 % mais, d’après Olivier Mazé, ce n’est pas là que se trouve la rentabilité de ce matériel dont le prix d’achat est sensiblement plus élevé que celui d’un modèle classique. « Il y a de la part de nos clients une vraie prise en compte des enjeux environnementaux. Cela passe par une réduction des émissions de CO2 mais aussi par le confort des riverains et la sécurité des travailleurs. Nous nous étions engagés sur ces points dans notre offre de service. L’acquisition de ce matériel est une des preuves que nous tenons parole. »

Panneaux solaires

Les batteries qui animent les bras élévateurs assurent 24 cycles de montée et de descente. Elles se rechargent sur la dynamo du moteur pendant les phases de roulage. L’électricité sert aussi à l’activation d’un compresseur d’air et d’une pompe à eau dont les buses sont installées dans le panier pour le lavage des réverbères. « Le silence élimine une nuisance indirecte : le compagnon en haut du mât et celui qui reste au sol peuvent se parler sans avoir à crier. Cela concourt à leur sécurité. » Doté de nombreux accessoires (établi, vestiaire, casiers pour ranger les ampoules…) ce véhicule va certainement recevoir une autre trouvaille d’Olivier Mazé : un panneau solaire pour alimenter le gyrophare, le triangle de signalisation et la lampe intérieure. « Nous avons déjà installé ces panneaux souples sur quelques-uns de nos véhicules. Beaucoup de nos collaborateurs laissent tourner leur moteur uniquement pour alimenter le gyrophare pendant une heure ou deux. C’est absurde ! » Problème résolu.

PHOTO - 649449.BR.jpg
PHOTO - 649449.BR.jpg - © ETDE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur