En direct

Une météorite creuse se posera sur la pelouse de la Serpentine Gallery
L’extérieur du pavillon d'été conçu par Smiljan Radic (image de synthèse indicative). - © © 2014 Smiljan Radic Studio

Une météorite creuse se posera sur la pelouse de la Serpentine Gallery

M.-D. A. |  le 12/03/2014  |  Serpentine GalleryOscar NiemeyerArchitectureMaison individuelleEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Serpentine Gallery
Oscar Niemeyer
Architecture
Maison individuelle
Europe
Immobilier
Logement
Valider

L’institution londonienne a confié à l’architecte chilien Smiljan Radic le soin de concevoir son traditionnel pavillon d’été. Cette 14e construction éphémère, qui se veut une « coquille translucide », sera ouverte au public du 26 juin au 19 octobre prochains.

Sur les pelouses de la Serpentine Gallery, dans les jardins de Kensington, à Londres, les étés se suivent sans jamais se ressembler. Au pavillon d’été gracieux, presqu’immatériel, imaginé en 2013 par l’architecte japonais Sou Fujimoto (à voir ici), succédera cette année le volume arrondi, coque posée sur de larges pierres de carrière à peine dégrossies, de son confrère chilien Smiljan Radic. Une étrange construction qui au premier coup d’œil, évoque, au choix, un dolmen ou une météorite dans un jardin anglais.

En réalité, la structure devrait être plutôt diaphane. Voulue par son architecte comme une héritière des « Folies populaires de la fin du XVIe siècle au début du XIXe siècle », elle sera, ainsi qu’il l’explique dans le communiqué de la Serpentine Gallery, une «coquille – blanche, translucide et faite de fibre de verre – [qui] abritera un espace intérieur organisé autour d’un patio vide, d’où l’on pourra voir la nature en contrebas. Cela donnera la sensation que le volume entier flotte. » La nuit, le pavillon éclairé prendra des allures de grande lanterne. Ouvert du 26 juin au 19 octobre prochains, le pavillon enveloppera des espaces d’accueil du public, et notamment un café.

Vue de l’intérieur (Image de synthèse indicative).
Vue de l’intérieur (image de synthèse indicative). - © © 2014 Smiljan Radic Studio

Né en 1965 à Santiago-du-Chili, Smiljan Radic œuvre essentiellement sans son pays. Il est le 14e architecte invité à concevoir cette désormais traditionnelle architecture éphémère londonienne et vient ainsi compléter une liste de prestigieux concepteurs tels qu’Oscar Niemeyer, Frank Gehry, Rem Koolhaas et Cecil Balmond, Zaha Hadid ou encore l’agence SANAA et Jean Nouvel.

Commentaires

Une météorite creuse se posera sur la pelouse de la Serpentine Gallery

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur