En direct

Une maison en paille qui s'adapte à son environnement
L’orientation plein sud améliore la performance énergétique de la maison, dont les deux niveaux peuvent être séparés. - © PIERRE BARNERIAS & CHARLOTTE CORNEVIN

Une maison en paille qui s'adapte à son environnement

bertrand escolin |  le 07/12/2018  |  ArchitectureRéalisationsCreusePaille

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Creuse
Développement durable
Paille
Valider

Creuse -

 

Deux jeunes architectes d'Aubusson (Creuse) viennent de remporter le 1er prix au concours régional de la construction bois Nouvelle-Aquitaine, dans la catégorie « Habiter une maison », pour une réalisation à Guéret. Cette distinction, décernée le 15 novembre, récompense leur approche environnementale, l'emploi de matériaux locaux, la performance énergétique du projet et son caractère reproductible.

Formés à l'école d'architecture de Paris-Belleville, Pierre Barnérias et Charlotte Cornevin se sont installés il y a dix ans à Saint-Avit-de-Tardes, près d'Aubusson. Très vite, ils se spécialisent dans la construction bois-paille, l'éco-réhabilitation et l'emploi de matériaux biosourcés. Le bâtiment primé était « une commande d'un jeune couple de Guéret, qui avait envie d'une maison d'architecte en paille », raconte Charlotte Cornevin.

Pour minimiser l'impact carbone, les matériaux de l'ossature bois et la paille viennent de la région, et des entreprises locales ont été sollicitées : Martinet pour la charpente et Régis Travet Maison technique pour la paille. Cette dernière a été recouverte d'enduit à la chaux ou de terre à l'intérieur, et d'un bardage extérieur en pin douglas.

Préserver la vue. Le terrain trouvé par les futurs propriétaires était en pente, orienté plein sud, avec une belle vue. « Nous avons relié la nouvelle maison à un appentis qui donne sur la rue en partie haute du terrain. Ainsi, nous avons pu concilier à la fois l'alignement sur la rue conformément au PLU et l'orientation qui améliore la performance énergétique de la maison », explique Charlotte Cornevin. Les architectes ont aussi pensé à l'inscription dans le paysage : « Nous avons posé la maison en contrebas et assez loin de la rue pour ne pas boucher la vue aux passants. » Le bâtiment est également évolutif. « Le niveau bas a sa propre entrée. Et il est possible à terme de séparer la maison assez facilement en deux niveaux indépendants », précise Charlotte Cornevin.

Le duo travaille actuellement sur des projets plus importants dans la Creuse, mais dans le même esprit : la réhabilitation du lycée agricole d'Ahun et la transformation d'un ancien centre équestre en ressourcerie à Felletin.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur