Entrepreneurs

Une maison bois hors d’eau hors d’air en seulement un mois

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Bois - Etanchéité - Maison individuelle - Technique de construction

Grâce au centre d’usinage dont elle dispose, l’entreprise Tradition Bois préfabrique elle-même ses panneaux et gagne ainsi un temps considérable sur le chantier. Un gain qu’elle met à profit pour se concentrer sur l’isolation et l’étanchéité, comme sur ce chantier de maison individuelle, à Deyme (Haute-Garonne).

 

Débuté le 8 mars, le gros oeuvre de cette maison individuelle à Deyme s’est achevé un mois plus tard avec la pose des derniers panneaux de bardage. Tradition Bois, PME de la région toulousaine créée en 1998 par Alexandre Sornas, s’est spécialisée dans la construction de logements de moyen et haut de gamme, prioritairement dans des matériaux bio-sourcés, et toujours en binôme avec un architecte. « Avec le maître d’oeuvre, le dialogue s’engage très tôt pour intégrer les contraintes techniques dans les plans, indique Alexandre Sornas. Notre ligne directrice est d’optimiser l’enveloppe pour limiter le recours aux équipements de chauffage et de climatisation. »

 

Cinq compagnons charpentiers pour la préfabrication et la pose

 

La société s’est dotée depuis dix ans d’un centre d’usinage (Speed-Cut SC-3) qui permet de réaliser en un temps record les éléments de structure et de charpente. Les panneaux d’ossatures sont ensuite assemblés (hors isolants et menuiseries) et prêts à être livrés, dans des longueurs allant jusqu’à 13 mètres. La société détonne dans son organisation, en choisissant de ne mener qu’un chantier à la fois : les cinq compagnons travaillent ensemble à la préfabrication en atelier, puis ensemble à la mise en oeuvre sur chantier. « Mes salariés ne sont pas des manoeuvres mais des charpentiers ayant un savoir-faire complet », souligne Alexandre Sornas.

 

Objectif, déphasage thermique

 

Au plan structurel, la maison réalisée à Deyme se caractérise par la présence de deux avancées en porte-à-faux, s’étendant sur 3,75 mètres. Elles ont nécessité la pose de poutres en lamellé-collé de section 72 x 14 qui assurent la portance de l’ouvrage. La performance thermique a été une autre priorité, avec la mise en oeuvre sur chantier de 200 mm de laine de bois en intérieur, sous doublage en plaque Fermacell. Des panneaux de fibres de bois haute densité de 60 mm complètent l’isolation par l’extérieur, sous bardage bois (Red Cedar) ou stratifié (Fundermax). En toiture, ce sont pas moins de 400 mm de laine de bois qui ont été appliqués, en deux couches de 200 mm pour éviter les ponts thermiques, complétés par 100 mm d’isolant polyuréthane sous la membrane d’étanchéité, et 100 mm de laine de bois sous le doublage du plafond. « L’objectif est de créer un déphasage thermique utile notamment pour le confort d’été », précise Alexandre Sornas. Les menuiseries double vitrage en aluminium, de marque K-Line, ont également été choisies pour leur performance thermique. La maison désormais hors d’eau et hors d’air, Tradition Bois va laisser la place aux entreprises chargées de mettre en place les réseaux et les doublages, pour une livraison attendue d’ici cet été.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X