En direct

Une maison 100 % solaire candidate à Solar Decathlon
PHOTO - 651614.BR.jpg - © Antoine Billaud

Une maison 100 % solaire candidate à Solar Decathlon

bertrand escolin |  le 15/06/2012  |  France entièreCollectivités localesGirondeLandesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Gironde
Landes
Europe
Valider
Aquitaine -

A mi-chemin entre projet universitaire et application industrielle, la construction de la maison-prototype Sumbiosi sur le campus bordelais, marque une nouvelle étape de la construction écoresponsable. La maison fonctionnera uniquement à l’énergie solaire. Elle a été conçue par les élèves de trois écoles bordelaises (architecture, arts et métiers, électronique) associées à l’IUT de Bordeaux 1 (génie civil et hygiène sécurité) avec l’appui du centre technologique Nobatek.

Un concentré d’écotechnologies

« La maison est un concentré d’écotechnologies, explique Philippe Lagière, coordinateur girondin du projet. Sur une base ossature et bardage en pin des Landes, elle utilise le procédé d’aboutage de bois vert (Above), mis au point dans le cadre du pôle de compétitivité. Elle présente 30 m² de panneaux solaires, un système domotique qui pilote la pompe à chaleur et les différents apports de froid et de chaud et un équipement d’effet Venturi sur le toit pour accélérer la circulation de l’air. »
Comme le modèle précédent Napevomo, réalisé par les mêmes équipes, la maison est équipée d’un système de VMC utilisant un matériau à changement de phase, une cire qui au sein des tuyaux de ventilation, absorbe l’excédent de chaleur le jour et se reconstitue la nuit par ventilation. Les rejets ne sont pas oubliés : des filtres avec des lombrics et graviers permettent de purifier les eaux usées. L’eau de pluie est récupérée avec une toiture végétalisée. La production d’énergie solaire, installée sur une surtoiture métallique, est optimisée par un système qui utilise des lentilles de Fresnel. Ces dernières concentrent les rayons du soleil 500 fois et réduisent d’autant la surface des cellules photovoltaïques. « On peut utiliser ces lentilles en bimode, pour chauffer un fluide caloporteur pour l’eau chaude sanitaire et pour les cellules photovoltaïques. Avec ce procédé, en plein soleil, une surface de silicium de format A5 fournit l’électricité pour toute la maison, et s’il fait moins beau, les cellules classiques assurent la production de base », précise Philippe Lagière.
La maison Sumbiosi sera exposée au Solar Decathlon Europe, un concours international qui aura lieu en septembre à Madrid. Budget de l’opération : 800 000 euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur