En direct

Une machine unique pour trancher le granit du Mont-Saint-Michel

le 25/04/2014  |  IngénierieFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
France entière
Valider
Découpe au diamant -

Le granit du Mont-Saint-Michel est sacré ! L’entreprise Diam a entrepris la délicate tâche de le découper pour réaliser un cheminement dans la partie basse du monument historique. Une intervention au scalpel pour ce spécialiste des travaux de découpe, qui n’avait encore jamais opéré sur un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est chose faite, sur ordre de la société Degaine, filiale de Vinci, qui pilote les travaux de percement du rocher et de consolidation des remparts. Débutée à la mi-décembre 2013, l’intervention consiste à réaliser une tranchée ouverte dans la roche d’environ 20 m de long, 1,40 m de large et 2,10 m de haut, afin de créer une issue de secours. Car, depuis la réalisation des grands travaux de désensablement, le mont est redevenu une île. Ce chemin de repli s’avère nécessaire dans l’éventualité d’une évacuation d’urgence par jour de coefficient de marée moyen à fort. Pour opérer sur cette pierre réputée coriace, Diam a investi dans une machine de découpe  une Hilti DSW 3018-E unique en France qui anime un câble diamanté de 38 m de long , le tout piloté à distance par un opérateur agissant sur un pupitre de commande. Pour les besoins de ce chantier hors normes, la machine tourne environ neuf à dix heures durant, avec une progression de 15 m² par jour. En phase préliminaire, un plan de découpe et un ensemble de carottages horizontaux et verticaux ont été réalisés afin d’y glisser le câble au cœur de la roche, à la manière d’un fil à couper le beurre qui remonte lentement dans le matériau. La nature même de la pierre, la spécificité du lieu ont nécessité plusieurs étapes de réglage. Différents types de câbles ont dû être testés afin d’optimiser le rendement de coupe. La qualité requise dépend du mélange entre liant (alliage métallique tendre) et diamant synthétique, mais aussi de la nature même du liant. Cette succession d’essais techniques à laquelle se sont ajoutées des conditions météorologiques parfois difficiles restent des facteurs importants à gérer dans le calendrier du chantier. La première session vient de s’achever avec l’extraction du premier bloc par grutage, à savoir un morceau de granit long de 10 m pesant 80 t. La seconde phase démarre sur une ligne de coupe équivalente. Le chantier devrait s’achever prochainement, délestant, au final, le rocher sacré de plus de 150 t de granit.

PHOTO - 785795.BR.jpg
PHOTO - 785795.BR.jpg - © a.-É. Bertucci

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur