En direct

Evénement

Une machine à fabriquer de faux rochers décoratifs

MICHEL DESFONTAINES |  le 18/10/2013  |  Val-de-MarneBétonERPMatériel de chantierBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-de-Marne
Béton
ERP
Matériel de chantier
Bâtiment
Produits et matériels
Valider

Deux centrales à béton œuvrent sur le chantier de réhabilitation du zoo de Vincennes.

Pour réaliser les 18 000 m² de rochers artificiels du parc zoologique de Vincennes rénové de fond en comble qui ouvrira ses portes au public en 2014, l’entreprise Atelier artistique du béton (AAB) s’est dotée de deux petites centrales à voie humide MTEC 50. Elles ont été fabriquées sur demande pour répondre aux spécificités d’un chantier caractérisé par des volumes importants couvrant une grande superficie puisqu’il s’étend sur 14,5 ha. Le ciment est stocké sec dans un silo de 9 ou 6 m 3 . Cette contenance permet de réaliser une bonne journée de production sans nécessiter de rechargement. Quelque 5 à 10 t de béton de projection sont fabriquées chaque jour. Le ciment descend par gravité au bas du silo où il est humidifié et acheminé par une vis sans fin horizontale jusqu’à la pompe de projection Bunker. L’alimentation en eau est assurée à partir d’une citerne de stockage. En cas de coupure, dès que la réserve d’eau est épuisée, la production s’arrête automatiquement. Le silo de 5 m de hauteur est ancré sur pieds, en position légèrement surélevée par rapport à la projeteuse. Cette configuration rend son remplissage difficile à la main, ce qui est une bonne chose. « Le silo est alimenté la veille au soir par big bags, précise Fabrizio Renzi, dirigeant de AAB. Un chariot télescopique assure la manutention. Le dos du personnel ne souffre plus. L’inhalation de poussière lors des manipulations de sacs est supprimée. » Si cette centrale installée au-dessus de la pompe est imposante, son déplacement n’est pourtant pas compliqué. « Il suffit de dévisser les quatre boulons qui maintiennent les pieds du silo, explique Fabrizio Renzi. Vide, il pèse 1,2 t. Un chariot suffit pour le transporter vers son nouvel emplacement. » La pompe de projection travaille à 4 bars de pression. En sortie de lance, la pression du béton passe à 12 ou 13 bars, augmentée par la forme des buses. Les sculpteurs, qui donnent aux rochers artificiels leurs formes et textures à l’aide de grillage fin, disposent de cinq à six heures pour talocher, lisser le ciment avant son séchage, sachant que la température extérieure influe sur le délai de prise : le froid accélère le séchage, la chaleur le retarde.

PHOTO - 750181.BR.jpg
PHOTO - 750181.BR.jpg - © Michel Desfontaines

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur