En direct

Une gestion responsable des déchets de chantier
Parcours des déchets : du chantier à la déchetterie professionnelle - © © DR

Une gestion responsable des déchets de chantier

Frédérique Vergne |  le 09/09/2009  |  SantéConjonctureRéglementationTechniqueEnvironnement

Loading the player ...

Trier ses déchets sur chantier n'est pas obligatoire pour l'entreprise du bâtiment. Mais cette pratique, encore trop rare sauf sur les projets environnementaux, devrait se généraliser avec les objectifs du Grenelle de l'Environnement. D'autant qu'elle représente un acte majeur pour la maîtrise des coûts d'élimination.

Avec quelque 31 millions de tonnes de déchets par an (1), dont 10% provenant d'opérations de construction, 43% de démolition et 47% de réhabilitation, le bâtiment reste l'un des gros pourvoyeurs de déchets. A titre comparatif, la production d'ordures ménagères s'élève à 26 millions de tonnes.

A ces chiffres concernant le seul secteur du bâtiment, s'ajoutent ceux du secteur des travaux publics qui produit chaque année en France quelque 280 millions de tonnes de déchets (majoritairement des déblais), dont les 2/3 sont recyclés. Il s'agit toutefois en grande majorité de déchets inertes.

Difficile de chiffrer l'impact de la gestion des déchets pour les entreprises. La FFB évoque un coût d'élimination de 2,54 milliards d'euros par an (hors transport et location de benne), soit 3,5% du chiffre d'affaire du secteur.
De son côté, l'Ademe estime que les coûts d'une gestion "réglementaire" mais non optimisée des déchets du bâtiment pourraient représenter jusqu'à 4% des coûts des chantiers : une bonne gestion (tris adaptés, valorisation...) permettrait d'abaisser ce ratio à 1,5 %.

Répartition des déchets dans le bâtiment

Déchets inertes  60 % dans la construction neuve
  85 % dans la réhabilitation
 Déchets industriels banals  20 à 30 %
 Déchets dangereux  2%
 Déchets d'emballage  1 à 3 %


A l'heure du développement durable, et des interrogations des entreprises du bâtiment sur la nouvelle façon de construire durable, la réflexion ne peut s'arrêter sur le choix des matériaux et des énergies, mais inclut tout un management environnemental, dont l'objectif est de limiter l'impact de leur activité sur l'environnement.

Trier à la source

Finies les pratiques du brûlage des déchets à l'air libre ou des dépôts sauvages, les entreprises doivent organiser le tri de leurs déchets sur le chantier ainsi que la collecte et le recyclage. Rien d'obligatoire pourtant à ce jour, mais le tri s'impose dès que l'entreprise veut réduire ses coûts d'élimination. La FFB a d'ailleurs estimé que la profession pouvait à terme économiser 40% du prix de l'élimination finale en triant à la source. Un tri qui demande toutefois beaucoup de rigueur de la part des compagnons. « Mieux c'est trié, plus le coût est intéressant pour l'entreprise, précise Aurélie Guillaume-Darras, Responsable Qualité Sécurité Environnement de la déchetterie professionnelle Big Bennes à Soignolles-en-Brie (77). Mettre des déchets non conformes dans une benne non prévue à cet effet va entraîner une dégradation du contenu, qui ne pourra donc être traité comme déchets banals. Ce déclassement aura pour conséquence un surcoût. Au lieu de 3 tonnes de déchets banals à 100 euros la tonne par exemple, on va passer à un prix de 500 à 1 000 euros la tonne ».

Coûts d'élimination des déchets
 Déchets Elimination Coût d'élimination €/HT/tonne(bennes et transport compris)
  Inertes recyclage  10/19 €/tonne
 ou décharge  10/31 €/tonne
  Bois incinération et valorisation  19/183 €/tonne
 ou recyclage 0/91 €/tonne
  Déchets mélangés
 décharge de Classe II 122/290 €/tonne
 ou incinération  122 €/tonne
  Déchets dangereux
 traitement et stockage 230 € et plus/tonne (hors transport)
 ou stockage directe en CET 1  230 à 350 €/tonne (hors transport)
  Plâtre décharge 106 €/tonne
 ou recyclage 58 €/tonne
 Papier, cartons recyclage très variable
 (source : Ademe et Greenaffair). Ces coûts fournissent une estimation mais peuvent varier d'une région à l'autre, selon les chantiers et les filières.

Réduction des déchets en décharge ou incinérés en 2012

S'il est fortement conseillé aux entreprises du bâtiment de choisir des centres de tri et de recyclage agréés, qui garantissent la traçabilité des déchets et aux donneurs d'ordre de demander des bordereaux de suivi, les filières peinent à se mettre en place. Il y a aujourd'hui un peu plus de 400 plateformes de regroupement et de tri sur le territoire et 22O plateformes de recyclage. Un nombre insuffisant. Notamment au regard de la nouvelle impulsion donnée par le Grenelle de l'Environnement qui fixe un objectif de réduction de 15% des déchets mis en décharge ou incinérés à l'horizon 2012. Elle rend obligatoire le diagnostic déchets préalables aux chantiers de démolition ainsi que les plans de gestion des déchets élaborés par les Conseils généraux en concertation avec les acteurs de la filière, ces plans pouvant déboucher à la création d'installations si besoin. Le texte de loi impose également la mise en place d'un instrument économique pour encourager la prévention de la production de déchets du BTP et leur recyclage. Au niveau européen, une directive cadre sur les déchets adoptée le 20 octobre 2008 porte à 70 % le taux de réemploi, recyclage et valorisation matière pour les déchets non dangereux du BTP d'ici 2020.

(1) Source : FFB

Voir également le mini site de la FFB consacré à la problématique des déchets qui propose notamment une carte des centres de traitement et de recyclage.

Une gestion responsable des déchets de chantier
Une gestion responsable des déchets de chantier
Une méthode d’accompagnement pour la gestion des déchets

La prévention de la production des déchets et l'organisation de la gestion des déchets générés font partie intégrante de la conduite d'une opération - qu'il s'agisse de construction, de réhabilitation ou de déconstruction - au même titre que les prescriptions réglementaires, la sécurité. Pour aider les professionnels dans leur gestion des déchets , de la préparation du projet jusqu'à la réception de l'ouvrage, l'Ademe vient de publier aux Editions du Moniteur un outil pratique, « Prévenir et gérer les déchets de chantier ». Étape par étape, sous forme de 17 fiches, cette méthode, illustrée par des tableaux, synoptiques et photos, apporte aux différents acteurs tous les moyens pour mettre en oeuvre des actions de prévention et de limitation de la production des déchets et pour gérer les déchets produits conformément à la réglementation.


Pour en savoir plus : www.editionsdumoniteur.com

Commentaires

Une gestion responsable des déchets de chantier

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX