En direct

Une filature classée devient un complexe cinématographique et de loisirs
Une rue couverte, aménagée sous la voûte de l’ancienne usine textile, conduira le visiteur aux salles de cinéma et commerces (jusqu’à huit enseignes de 116 m2 à 730 m2). - © © Hubert Maes

Une filature classée devient un complexe cinématographique et de loisirs

Nicolas Guillon |  le 06/08/2014  |  ArchitectureNordEuropePatrimoineProduits et matériels

La transformation de l’ancienne filature Beaudeux, à Armentières (Nord) est exemplaire, tant pour la valorisation du patrimoine que le montage collectif retenu. Elle complète dix ans de reconquête urbaine dans l’ancien fleuron de l’industrie textile.

En sortant de la gare, il faut prendre la rue en face. L’indication a son importance car tout a commencé par là : la requalification des abords de la gare. Un pied en Flandre (la Belgique est limitrophe), l’autre dans la métropole lilloise, Armentières (25 000 habitants) bénéficie d’une situation géographique avantageuse au cœur d’un bassin de vie particulièrement dynamique. Un atout dont la Ville a su habilement tirer parti en fondant sa stratégie de développement sur un renforcement de son accessibilité. « En 2002, la Ville d’Armentières a confié à la SEM Ville Renouvelée Lille Métropole une concession d’aménagement pour la redynamisation de ce quartier laissé dans un sale état par la désindustrialisation », raconte Baptiste Plissonneau, chargé d’opérations au sein de la société d’économie mixte.

Six ans plus tard, l’ouverture d’un pôle d’échanges multimodal (avec un parking silo de 450 places) allait rebattre les cartes de la vie locale. Avec 370 000 voyageurs annuels, Armentières est devenue la deuxième gare TER du Nord-Pas-de-Calais (derrière Lille-Flandres)… et un laboratoire de la mobilité pour la communauté urbaine.

Deux maîtres d’ouvrage

La construction d’une médiathèque et une nouvelle offre de logements ont depuis tiré le fil du projet urbain jusqu’au centre-ville, et Armentières peut aujourd’hui s’enorgueillir d’une des plus fortes croissances démographiques de la région. La réhabilitation de l’ancienne usine textile Beaudeux en un complexe cinématographique dernier cri de cinq salles et de 720 places vient concrétiser ce renouveau. L’opération de 10,6 millions d’euros HT au total relève de l’œuvre collective (*) jusque dans la maîtrise d’ouvrage, partagée entre la SEM Ville Renouvelée pour la partie « monument historique », et une Société civile de construction-vente (SCCV), composée de Ville Renouvelée et d’Eiffage Immobilier, pour la réalisation des cinémas et des commerces attenants. « Ce montage a permis d’atteindre un équilibre financier », souligne Baptiste Plissonneau. Deux maîtres d’ouvrage mais un seul chantier (7 800 heures d’insertion), mis en œuvre par le groupement Cattani-Maes avec ETR Ingénierie et Eiffage Construction. Les architectes ont organisé le projet autour d’une rue couverte aménagée sous la majestueuse voûte où circulaient naguère les trains de marchandises. C’est par cette galerie que le visiteur accède aux salles de cinéma et aux autres enseignes (de 116 m2 à 730 m2). Après huit mois de gros œuvre, la restauration de la partie historique a pris fin en juin. Tous les éléments architecturaux remarquables (sheds, staffs, soupiraux, blasons etc.) ont été restaurés ou reproduits à l’identique, en reprenant les techniques anciennes.

Impacts d’obus

Fragilisée par l’humidité et un problème de mérule, la charpente a dû être renforcée avec du métal mais les poteaux moulés en fonte qui la soutenaient ont été reposés dans un souci esthétique. Les murs, qui avaient reçu des obus, ont été rejointoyés. Acquis en Vefa par la Ville, le cinéma est exploité par la société Holding Lumières, qui gère déjà trois salles à Roubaix, Tourcoing et Cambrai. Il a ouvert ses portes au début de l'été.

Commentaires

Une filature classée devient un complexe cinématographique et de loisirs

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX