En direct

Une ferme éolienne géante sur la Tamise en projet

Defawe Philippe |  le 08/06/2005  |  EuropeEnergies renouvelablesFrance SantéEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Europe
Environnement
Energies renouvelables
France
Santé
Energie
Technique
Valider

Le pétrolier Royal Dutch Shell, associé à d'autres groupes dont l'allemand EON, projette de construire une ferme de 270 éoliennes dans l'estuaire de la Tamise, qui serait capable de réduire fortement les émissions de CO2 de la Grande-Bretagne.

Ce projet baptisé London Array, qui est conditionné au feu vert des autorités britanniques, coûtera jusqu'à 1,5 milliard de livres (2,2 mds d'euros), précise le groupe anglo-néerlandais dans un communiqué. Shell et ses partenaires espèrent toutefois obtenir l'approbation du gouvernement en 2006, afin d'entamer la construction de la ferme éolienne en 2008 et de l'achever en 2011.

Située à 20 km au large des côtes dans l'estuaire de la Tamise (sud-ouest du pays), la ferme comptera 270 éoliennes d'une capacité de 1.000 mégawatts d'électricité renouvelable, assez pour satisfaire la demande de plus de 750.000 maisons en Grande-Bretagne.
Elle pourra également éviter l'émission de jusqu'à 1,9 million de tonnes de CO2 par an et remplir 10% de l'objectif en 2010 du gouvernement britannique en matière d'énergies renouvelables, indique Shell.
"C'est uniquement en construisant de plus puissantes fermes éoliennes comme celle-ci que le gouvernement pourra atteindre son objectif ambitieux de production d'énergies renouvelables", a commenté Jason Scagell, directeur de la division Energies renouvelables d'EON en grande-Bretagne.

La ferme éolienne sera construite et gérée par un consortium associant Shell WindEnergy, filiale de Royal Dutch Shell, EON UK Renewables, filiale du groupe allemand d'énergie EON, et l'équipementier anglo-danois Core, coentreprise entre Farm Energy et Energu E2.

Repères


La Grande-Bretagne s'est fixé pour objectif que d'ici 2010 10% de son énergie provienne de sources renouvelables, telles que le vent, afin de réduire de 20% ses émissions de CO2 par rapport au niveau de 1990. Mais le gouvernement a prévenu en décembre dernier que le pays risquait de ne pas atteindre cet objectif.
Les centrales électriques brûlant du charbon ou du gaz pour générer de l'électricité sont des sources d'énergie particulièrement polluantes.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur