En direct

Une externalisation du service informatique

BERNARD REINTEAU, FRANCOIS SAGOT, SARAH VALENTI, CECILE BREAU |  le 28/05/1999  |  Collectivités localesNumériqueYvelinesCommunication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Numérique
Yvelines
Communication
Valider

L'infogérance permet aux entreprises comme aux collectivités locales de se recentrer sur leur activité tout en améliorant le service.

Face à la complexité et à l'apparition régulière de nouvelles technologies, les entreprises, et les collectivités locales plus récemment, externalisent leur service de gestion informatique. Cette sous-traitance informatique permet une prise en charge des fonctions du système informatique du client. Elle s'inscrit dans le cadre d'un contrat qui définit à la fois la durée et le niveau du service. Les sociétés d'infogérance proposent généralement une offre modulaire de prestations qui peut être globale ou limitée à un secteur particulier. Tout une gamme de services se met en place afin de répondre au mieux aux demandes et aux besoins spécifiques des différents clients. On estime que la croissance du marché français de l'infogérance est de l'ordre de 15 à 22 % par an.

Cette tendance se généralise mais fait encore l'objet de certaines réticences culturelles et est souvent perçue comme un mal nécessaire. « C'est une bonne solution pour les collectivités locales qui ne veulent pas investir dans une équipe interne, affirme Mme Fauconnier du conseil général des Yvelines qui vient de renouveler son contrat avec la société Athésa. On met à notre disposition des hommes, des méthodes, des compétences que nous ne pourrions développer en interne. De plus, il est plus facile d'avoir des exigences de performances car nous avons défini, dès le départ, des engagements de moyens et de résultats. Un contrôle mensuel par un comité de pilotage nous permet d'avoir un suivi opérationnel et nous sert également de moyen d'échange avec Athésa ».

Optimiser son système d'information

L'engagement de résultats entre dans la définition même de l'infogérance. Le contrat établit un plan d'assurance qualité, élaboré conjointement, qui définit des engagements sur des indicateurs de qualité tels que le temps de réponse, le nombre d'incidents tolérés.

Les attentes des clients des sociétés d'infogérance touchent trois points principaux. Tout d'abord ils souhaitent une optimisation et une amélioration de leur système d'information et donc une meilleure qualité de service.

Ensuite, une réduction des coûts qui n'est rendue possible que grâce à une mutualisation des compétences. « Pour un périmètre équivalent on suppose une baisse des coûts, après la première année, de l'ordre de 5 à 10 % suivant le type de contrat, sa durée, ou encore le volume du parc à gérer », estime Barbara Goarant, directeur de marketing chez Athésa. Pour le Conseil général des Yvelines, le contrat d'une durée de trois ans, porte sur l'infogérance de production et s'élève annuellement à 4,8 millions de francs.»

Enfin, les clients veulent une flexibilité de leur système d'information en cas de fusion, de réorientation stratégique ou encore de changement de serveur d'information. En externalisant la gestion de leur système d'information, ils peuvent ainsi se recentrer sur leur métier de base.

GRAPHIQUE : Evolution des attentes (1985-2000)

L'infogérance ou externalisation de l'informatique, évolue pour s'adapter aux besoins spécifiques.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil