En direct

Une exposition part sur les
"Traces de Peter Rice" - © © Image de gauche "Technical drawing" - © RFR. Image de droite : "Glass façades and central reception area roof, La Villette, 1981" - © Martin Charles.

Une exposition part sur les "Traces de Peter Rice"

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 17/05/2013  |  Richard RogersEuropeInternationalERPEducation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Richard Rogers
Culture
Europe
International
ERP
Education
Paris
Profession
Architecture
Bâtiment
Valider

Le Centre culturel Irlandais de Paris (Ve) rend hommage à l’un des plus célèbres enfants du pays, l’ingénieur-constructeur Peter Rice (1935-1992), au travers d’une petite exposition-rétrospective consacrée à cet orfèvre et virtuose des structures architecturales.

Grandes serres de La Villette, Centre Georges-Pompidou, Lloyd’s de Londres, opéra de Sidney, Nuage de la Grande arche de Paris-La Défense, Pyramide inversée du Louvre, aéroport d’Osaka-Kansai, etc. Originaire de Dundalk (Irlande), Peter Rice rejoint les ingénieristes londonien d’Ove Arup & Partners en 1956. Il en devient le directeur en 1977. Fondateur, en 1982, de l’atelier d’études et de créations techniques RFR Paris, Peter Rice, disparu en 1992 à l’âge de 57 ans, a collaboré avec les plus grands noms de l’architecture contemporaine : Renzo Piano, Richard Rogers, Norman Foster, etc. Par son imagination fertile, son audace constructive, sa compréhension intime du comportement des matériaux et des structures, il est considéré - à juste titre - comme l’un des plus grands ingénieurs du XXe siècle, à l’égal d’un Jean Prouvé. Acier, verre et pierre se métamorphosaient sous ses mains.

Elégance structurelle

L’exposition-hommage organisée par le Centre culturel Irlandais - avec Kevin Barry pour commissaire et la collaboration d’Arup Phase 2 (Londres), de l’Office of Public Works de Farmleigh (Dublin) et le soutien de RFR Paris - présente modèles réduits, maquettes, croquis et carnets de notes, œuvres d’art et images d’archives de la conception de bâtiments majeurs, etc. Elle témoigne également de l’influence exercée par les travaux de Peter Rice sur les architectes et ingénieurs d’aujourd’hui, au travers de problématiques qui n’ont rien perdu de leur pertinence ni de leur acuité : élégance structurelle, légèreté, sens de l’échelle, amour du détail, etc. Sans oublier le fait qu’il a été l’un des pionniers dans l’utilisation de l’informatique appliquée à l’architecture. "Peter Rice a su combiner les capacités contemporaines offertes par l’analyse informatique et les mathématiques, à sa sensibilité des matériaux, son goût pour la lumière naturelle et les structures", écrit Kevin Barry. Arts et Sciences réunis, somme toute.

L’exposition "Traces de Peter Rice" se tient au Centre culturel Irlandais jusqu’au 30 juin 2013. Entrée libre. Centre culturel Irlandais - 5, rue de Irlandais 75005 Paris.

A voir, à lire...

"Mémoires d’un ingénieur", aux éditions du Moniteur

"Traces of Peter Rice", un documentaire vidéo d’Arup

"Traces of Peter Rice", un livre en anglais aux éditions The Lilliput Press.

Commentaires

Une exposition part sur les "Traces de Peter Rice"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur