En direct

Une église du XVIIème siècle minutieusement stabilisée
Publi-rédactionnel

Une église du XVIIème siècle minutieusement stabilisée

le 17/04/2020  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
France
Valider

Dans l’Hérault (34), cet édifice s’est vu fragilisé avec l’apparition de fissures résultant d’un tassement différentiel. Pour y pallier des injections de résine expansive ont été mises en œuvre.

Un ouvrage reconstruit après avoir été partiellement détruit

Localisée au centre de la ville de Marsillargues, cette belle église paroissiale est aujourd’hui référencée au sein de l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et renferme encore les derniers vestiges d’une ancienne forteresse primitive. En 1643 alors que les guerres de religion touchent à leur fin, l’édifice alors démoli a été réédifié avec des maçonneries en pierre pouvant atteindre jusqu’à 140 cm d’épaisseur. Malgré cela, l’église Saint-Sauveur a été victime des affres du temps et s’est détériorée. En son angle Nord-Ouest, plusieurs fissurations traversantes se sont progressivement développées et un affaissement évalué à 8 cm est apparu. Ces désordres s’expliquaient par un tassement différentiel des fondations, un lessivage des sols d’assise ainsi que par la sensibilité de ces derniers aux variations hydriques.

Des injections adaptées aux bâtis anciens

Afin de préserver ce monument, l’amélioration du sol sous-jacent aux fondations de la section Nord a été réalisée via la solution d’injection de résine expansive proposée par URETEK®. Celle-ci consiste à injecter une résine spécifique dans le terrain afin d’en combler les moindres anfractuosités avant qu’elle ne s’expanse en compactant le sol durablement. Ainsi les caractéristiques mécaniques du sol se voient augmentées et l’ouvrage stabilisé.
Dans le cas présent, 41 ml sous fondations ont fait l’objet d’injection sur 2 à 3 niveaux jusqu’à une profondeur de 4,5 m par rapport au terrain actuel. Pour un traitement homogène, les injections ont été effectuées à l’aide de trous disposant d’un entraxe de 90 cm sur tout le linéaire repris.
Selon les réactions de l’édifice, la quantité de résine injectée a pu être adaptée en temps réel grâce à la mise en place d’une surveillance permanente au niveau laser. À l’issue des opérations, des tests comparatifs au pénétromètre ont confirmé l’efficacité des injections.
L’intervention s’est déroulée en moins de 7 jours dans le respect des contraintes de la commune et du chantier.

Membre du GMH

Grâce à sa parfaite maîtrise technique, URETEK® est membre associé du GMH (Groupement des entreprises spécialisées dans la restauration des Monuments Historiques) depuis 2011.

Contenu proposé par URETEK®

Commentaires

Une église du XVIIème siècle minutieusement stabilisée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur