En direct

Une dent creuse pour la Préfecture de Police
Façade principale - © © Hervé Abbadie

Une dent creuse pour la Préfecture de Police

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 23/01/2017  |  ImmobilierArchitectureRéglementationRéglementation des marchés privésAdministration

Sur l’île de la Cité, au cœur historique de Paris (IVe), l’architecte Fabienne Bulle a pluggé entre deux bâtiments, une petite construction de bois, de métal et de verre qui contraste avec ses grands voisins…

Glissé au chausse-pied entre deux édifices, au cœur de l’île de la Cité, cette «petite» opération pour la Préfecture de Police visait tout à la fois à résoudre le fonctionnement de l’accueil et de l’orientation du public, garantir la mise en sécurité des lieux, et renouveler l’image des services de l’institution préfectorale. Point d’accueil et de contrôle unique pour le quadrilatère occupé par la Préfecture, le bâtiment est décollé d’une des deux héberges – pour laisser pénétrer la lumière – et est constitué, «à la manière du soufflet d’un ancien appareil photo», d’une trentaine de cadres en Kerto structurels disposés selon la longueur de la parcelle (10x32 m).

Vue de l'accueil
Vue de l'accueil

Le bâtiment, qui abrite bureaux et poste de contrôle à l’étage, ainsi que des vestiaires et des douches en sous-sol, donne également accès, en rez-de-chaussée, à une galerie couverte nouvellement réalisée qui longe et dessert le bâtiment nord de l’institution et accède à la sortie. Dans cette aile Nord seront regroupés, à l’horizon 2021, tous les services au contact du public ; les trois autres corps de bâtiment restant dévolus aux seuls personnels des différents services.

Plan d'ensemble du bâtiment d'accueil et de la galerie couverte
Plan d'ensemble du bâtiment d'accueil et de la galerie couverte

Au dernier niveau du petit édifice, risque de crue centennale oblige, soigneusement encapotés pour être inaudibles du voisinage et montés sur des supports antivibratiles - à l’intérieur d’une «boîte dans la boîte» - prennent place trois gros groupes électrogènes chargés de suppléer, en cas de rupture de l’alimentation électrique, aux besoins en énergie de l’ensemble des services du quadrilatère.

Coupe longitudinale sur le bâtiment
Coupe longitudinale sur le bâtiment

Bâtiment d’accueil de la Préfecture de Police de Paris. Maître d'ouvrage : Préfecture de Police de Paris. Maîtrise d’œuvre : Fabienne Bulle, architecte. BET : Sibat (TCE), Jean-Paul Lamoureux (acoustique), Fabrice Bougon (économiste). Surface : 725 m² HON. Coût : 5,18 M€ HT.

Commentaires

Une dent creuse pour la Préfecture de Police

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX