En direct

Une convention pour aider les travaux publics à recruter

NATHALIE MOUTARDE |  le 06/02/2015  |  Collectivités localesParisTravaux sans tranchée

Grand Paris -

Anticiper les besoins en emplois engendrés par le Nouveau Grand Paris - réalisation du Grand Paris Express et développement du réseau de transports en commun existant - et apporter les réponses adéquates en termes de formation continue et initiale. Tel est l’un des objectifs de la convention-cadre régionale emploi/formation signée le 22 janvier par de nombreux partenaires (1). Cet accord, qui pose les bases d’une organisation collaborative et formalise l’engagement de chacun, vise aussi à s’assurer de la meilleure adéquation possible entre les offres d’emplois générés par ces chantiers et les demandeurs d’emploi franciliens. « Cette convention est de nature à permettre à nos fédérations professionnelles de jouer leur rôle d’accompagnement des entreprises en leur donnant de la visibilité sur la nature, le calendrier des travaux et les besoins humains qui seront collectivement à mobiliser », a indiqué José Ramos, président de la fédération régionale des travaux publics (FRTP) d’Ile-de-France.

Actualisation du contrat d’études prospectives

Le dispositif retenu repose sur trois outils principaux. Tout d’abord, un observatoire mutualisé, placé sous la responsabilité de la FRTP. Sa mission : actualiser les résultats du contrat d’études prospectives (CEP) signé en octobre 2013, qui estimait à 18 000 (dont 6 000 pour le renouvellement des départs naturels) le nombre d’emplois créés par les chantiers du Nouveau Grand Paris sur 2013-2018 dans le secteur des travaux publics ; prolonger la prospective au-delà de cet horizon ; et évaluer les besoins en termes de formation. Une première actualisation du CEP sera disponible en mars ou avril. Elle prendra notamment en compte la baisse d’activité dans le secteur des TP franciliens : - 8 % en 2014 et de l’ordre de - 7 % en 2015 malgré les premiers dévoiements de réseaux. « Je crains que, dans un premier temps, il y ait surtout de la sauvegarde de l’emploi », a déclaré José Ramos.
Autre outil : Grand Paris Emploi, un espace web dédié, hébergé par le site Internet de Pôle Emploi, et destiné à centraliser les offres et les demandes d’emplois.
Enfin, des comités de tronçons seront mis en place pour identifier les publics au plus près du terrain. Le premier devrait être installé sur la ligne 15 sud du Grand Paris Express en mars.
« Le pic d’emplois, qui était attendu en 2017, devrait plutôt se situer en 2019. Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas rester mobilisés et préparer, via la formation initiale, les jeunes dont nous aurons besoin demain », a souligné José Ramos. Un autre grand enjeu est celui de l’insertion sociale. Selon Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), le chantier du futur métro automatique représente un potentiel de près de 20 millions d’heures d’insertion.

PHOTO - 832614.BR.jpg
PHOTO - 832614.BR.jpg

Commentaires

Une convention pour aider les travaux publics à recruter

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX