Réalisations

Une cité des congrès multi-usages à Valenciennes

Mots clés : Manifestations culturelles

Trois espaces, une canopée pour les unifier et de la modularité à volonté. Inaugurée vendredi 27 janvier 2017, la cité des congrès de Valenciennes est un formidable outil pour organiser congrès, concerts ou séminaires, voire même les trois simultanément.

En ce vendredi matin, un vent glacial souffle sur l’immense parvis qui s’étend devant la nouvelle cité des congrès de Valenciennes. Un pâle soleil d’hiver illumine le bâtiment blanc, son «toit canopée» et l’ancien château d’eau du site industriel qui se dresse fièrement en façade. Équipé d’un système d’affichage lumineux au sommet, ce vestige de l’usine Vallourec qui occupait auparavant les lieux fait désormais office de phare guidant les congressistes vers l’entrée.

«C’est un très bel outil», se félicite Mikael Henriot, directeur du palais des congrès pour GL events, la société qui va gérer en délégation de service public pour Valenciennes métropole les 15 000 m2 du bâtiment.

A l’intérieur les équipes s’agitent: coller les derniers panneaux, finir le nettoyage, monter les tables, rallonger les rideaux, signer les derniers documents pour payer les entreprises, etc. II s’agit de préparer l’inauguration du bâtiment et la cérémonie des vœux de Valenciennes Métropole, prévues le soir même.

«Nous sommes très satisfaits du résultat», s’enthousiasme Éric Taisne, directeur des équipements structurants et du patrimoine de Valenciennes métropole. Il aurait tort de cacher son plaisir. L’outil ultra-polyvalent avec ses multiples espaces (voir encadré) qui se tient fièrement sur les rives de l’Escaut en lieu et place d’une friche industrielle a de quoi ringardiser les équipements vieillissants des villes voisines.

 

Acoustique soignée

 

Petits ou gros événements, le bâtiment flambant neuf peut tout faire, ou presque. «Nous l’avons conçu pour que tous les espaces puissent être utilisés simultanément pour des événements très différents», souligne Olivier Grison, l’ingénieur travaux de Chabanne+Partenaires qui a suivi le chantier.

Pour permettre la modularité et des usages simultanés, les aspects acoustiques ont été particulièrement soignés. «Dans cette boîte dans la boîte il est possible de faire une… boîte de nuit», illustre, sourire aux lèvres Olivier Grison au centre de la pièce de 170 m2 de la partie lounge de l’équipement. Conçue comme un bâtiment-pont permettant de dégager la vue dans le hall d’accueil du rez-de-chaussée, cet espace intimiste dispose d’une cuisine, d’un ascenseur de service ou d’une terrasse panoramique de 300 m2 avec vue sur l’Escaut et sur les rails du train toutes proches.

L’outil — qui aura coûté 40 millions d’euros, dont 35 millions financés par la métropole, le complément étant financé par la région et le fonds national d’aménagement et de développement du territoire — vise à attirer dans la capitale du Hainaut le tourisme d’affaire. Très facilement accessible en transport en commun, il est proche de la gare et dispose même d’un arrêt de tramway à son nom. Un parking de 400 places a également été construit juste à côté. Coté chauffage, le bâtiment utilise la boucle d’eau tempérée mise en place sur la ZAC des rives de l’Escaut, ce qui lui permet de couvrir par géothermie ses besoins en en chaleur et en froid. Son immense canopée récupère par ailleurs la pluie afin d’alimenter les sanitaires ou l’arrosage des espaces extérieurs. Ce bâtiment a définitivement de la ressource.

 

Chiffres-clés

14 545 m2 parés pour accueillir tous type d’événements

Trois auditoriums de 15O à 8OO places et 14 salles de commission de 2O à 15O personnes (65O personnes en simultanée) sont prêts à accueillir congrès, séminaires et conférences. Salons, foires et expositions ou spectacles et loisirs peuvent se dérouler dans la halle de 1 85O m2 modulable en trois sous-espaces ou dans la nef de 2 4OO m2 d’une hauteur de 14 m capable d’accueillir jusqu’à 2 OOO personnes assises et 4 8OO debout.

 

Focus

Les travaux ont été effectués par:

Structure, VRD, ascenseurs, clos et couvert: Ramery Bâtiment, BC Nord;

Second œuvre et finitions: SAS SDI Mandataire;

Décor Peinture SAS,

Signalétique:  Boscher,

Scénotechnie: AMG Fechoz,

Chauffage, désenfumage, ventilation, plomberie: Santerne,

Electricité CFO Cfa: SPIE Mandataire, Eiffage Energie,

Cuisine: Degraeve

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X