En direct

Une chaussée béton intègre 40 % de fraisats d’enrobé
Ecoparc des Cettons à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) - © © Cemex

Une chaussée béton intègre 40 % de fraisats d’enrobé

Olivier Baumann |  le 25/05/2010  |  TransportsTechniqueYvelinesInternationalMaîtrise d'ouvrage

Disposant d'un stock de 320 tonnes de fraisats issus du rabotage de la couche de roulement d'une route avoisinante, un maître d'ouvrage a décidé de l'intégrer dans la chaussée béton « poids lourds » qu'il projetait de construire.

Sur l'Ecoparc des Cettons, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), l'AFTRP, maître d'ouvrage, mène une politique importante de développement durable. Pour appliquer ses préceptes écologiques jusque dans la chaussée, il a été décidé de valoriser des fraisats d'enrobé dans une nouvelle chaussée béton qui supportera un trafic poids lourds important. C'est au fournisseur du béton , Cemex Bétons Ile-de-France, qu'est revenue la responsabilité d'évaluer la faisabilité d'une telle tâche et de proposer la formule optimale, qui associerait un fort taux de recyclage à la résistance mécanique recherchée. Pour ce faire, il a d'abord fallu évaluer le fraisat, issu du rabotage de la couche de roulement de la RD 130 à Epône (Yvelines). « La première qualité d'un stock de fraisats est son homogénéité », explique Yvon Fourment, directeur régional produits et qualité de Cemex Bétons Ile-de-France. Une qualité qu'on obtient en utilisant des techniques de rabotage adaptées, comme le fraisage. Puis a commencé une série de tests, les mêmes que l'on effectue sur un granulat classique : répartition granulométrique pour évaluer la compacité du mélange, coefficient Los Angeles pour connaître sa dureté aux chocs, et coefficient d'absorption pour connaître la quantité d'eau qui sera nécessaire à l'hydratation parfaite du ciment.

20, 30 ou 40 % de fraisats ?

Les conclusions sont positives : le stock possède une homogénéité et des caractéristiques suffisantes. Restait alors à savoir dans quelles proportions incorporer le fraisat dans le mélange final. Cemex teste alors trois pourcentages : 20, 30 et 40 % de fraisats. Pourquoi pas plus ? « Au-delà de 40 %, compte tenu des caractéristiques du stock de fraisats qui nous était livré, le mélange final n'aurait pas été stable », justifie Yvon Fourment. Par itérations successives, le travail en laboratoire a alors consisté à se caler sur la courbe nominale de résistance d'un béton classique. Finalement, la formule avec 40 % de fraisat, validée par Cemex, est retenue par l'AFTRP et le LROP : « Alors que nous visions une résistance au fendage de 2 MPa, elle s'est avérée supérieure, à 2,5 MPa. » Pour tester le comportement et la durabilité de la formule, trois tronçons de chaussée ont été construits parallèlement : un tronçon étalon sans fraisat, et deux tronçons de chaussée avec fraisat. Le premier possède la même épaisseur que celle du tronçon étalon. Ses performances sont donc moins élevées, le béton de fraisat étant moins résistant que le béton « naturel ». A l'inverse, le deuxième a une épaisseur majorée, ce qui lui donne a priori des performances similaires à celle du tronçon étalon. Le suivi dans le temps est assuré par le LROP, qui pourra en tirer des enseignements sur le dimensionnement des chaussées intégrant des fraisats.

Paru dans Le Moniteur n° 5550 du 09/04/2010

Fiche technique

Maître d'ouvrage : Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP).
Bureau d'études : Setu/Laboratoire régional de l'Ouest parisien (LROP, réseau du LCPC).
Entreprise : Picheta (filiale de Colas).
Fournisseur de béton : Cemex Bétons Ile-de-France.
Période des travaux : octobre 2009.
Quantités : 2 000 m3 de béton prêt à l'emploi dont 500 m3 de béton de fraisats d'enrobé (320 tonnes de fraisats).

Cet article fait parti du dossier

Technique

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur