En direct

Une chapelle rénovée, antichambre de la Cour d'or

Philippe Bohlinger |  le 06/10/2017  |  Collectivités localesTechniqueBâtimentMoselleFrance entière

Metz -

La conversion de l'ancienne chapelle des Petits-Carmes, dans le centre-ville de Metz, en une entrée « 2.0 » du musée de la Cour d'or, démarre une phase délicate cet automne. L'entreprise mosellane BW Qualité, retenue par Metz Métropole pour le lot structure, va en effet percer le soubassement de l'édifice datant de 1675 afin de créer une ouverture en façade. Celle-ci sera reprise en sous-œuvre par une structure métallique à portiques, en lien avec l'esprit du projet : faire entrer le musée dans la ville, et réciproquement. « Nous reconstituons un espace d'accueil généreux et fonctionnel de 300 m² qui s'inscrit dans l'axe de la place de la cathédrale », explique Quentin Berton de l'agence Explorations Architecture, lauréat du concours en 2012. L'ancienne entrée principale, qui était désaxée, réduisait la visibilité de cet îlot muséal totalisant 5 000 m² de surfaces d'exposition.

A partir du nouvel accès, le visiteur traversera un sas en demi-pénombre bordé d'écrans présentant les collections : vestiges gallo-romains et médiévaux, beaux-arts, sciences naturelles… Le sol légèrement incliné et les parois incurvées le conduiront au bas d'un escalier monumental installé au cœur de la chapelle, sous un lustre métallique en spirale tout aussi spectaculaire. La réalisation de ces ouvrages a été confiée à la société messine Hugon Métal Design, également restauratrice des verrières hautes en façade.

Le bois reste, le faux marbre s'en va. Aménagé sur un nouveau plancher métallique, l'espace d'accueil conservera les boiseries murales héritées de l'ancienne bibliothèque de 1807. Les décors en faux marbre des voûtes de la chapelle, situés 16 mètres plus haut, ne connaîtront pas le même destin. Leur fragilité a été constatée lors des opérations de nettoyage. Leur réalisation de 1899 étant postérieure à celle de la bibliothèque, « l'architecte des Bâtiments de France a estimé qu'ils pouvaient être déposés. Ceci a permis de retrouver l'aspect d'origine des pierres de Jaumont sculptées », relate Quentin Berton.

Prévue en mars 2018, l'inauguration de la rénovation sera précédée de quelques semaines par l'accrochage du lustre, dans une structure intégrée à la charpente bois. Ce sera l'ultime défi d'un chantier de seize mois et 2 M€ HT de travaux.

PHOTO - 9304_586881_k2_k1_1423547.jpg
PHOTO - 9304_586881_k2_k1_1423547.jpg - © LAURIANNE KIEFFER / MUSÉE DE LA COUR D'OR / METZ MÉTROPOLE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur