En direct

Une « Borne de l'espoir » sous conditions pour Leroy-Merlin

Jean-Pierre Ottman |  le 27/10/2017  |  Collectivités localesBâtimentAménagements extérieursMobilier urbain

Lille Métropole -

Agir local mais penser global… C'est un peu ce que la Métropole européenne de Lille (MEL) a recommandé à la société Leroy-Merlin, qui souhaitait déplacer son magasin de Villeneuve-d'Ascq, ouvert il y a vingt-cinq ans. D'accord pour une nouvelle implantation à la Borne de l'espoir, juste à côté du stade Pierre-Mauroy, de l'autre côté du boulevard de Tournai. Mais à condition d'accompagner cette relocalisation et de s'impliquer dans la reconversion du site libéré.

En 2021 donc, si tout se passe comme prévu, Leroy-Merlin aura déménagé sur un terrain de 9 ha, à cheval sur Lezennes et Villeneuve-d'Ascq, acheté à la MEL. Le prix de cette Borne de l'espoir, fixé à 2,075 M€ d'euros quand les Domaines l'estimaient à 4,8 M€, tient compte des coûts de dépollution et de comblement de catiches (anciennes carrières souterraines de craie) que supportera l'acquéreur. Le futur « magasin du vingt et unième siècle » de l'enseigne se déploiera sur trois étages ; il comprendra 15 000 m2 de surface de vente et 8 500 m2 d'espace d'exposition de sa gamme de produits.

Vision « Grand Angle ». Sur le reste de la parcelle, le promoteur Aventim, associé à Leroy-Merlin dans la SAS SAMBé, réalisera 24 000 m2 de bureaux et 2 000 m2 de commerces en pied d'immeuble. Quelque 800 places de parking seront partagées entre clients du magasin et occupants des bureaux. Les agences d'architecture lilloises Maes et Avant-Propos planchent d'ores et déjà sur le projet avec les bureaux d'ingénierie Verdi et Projex.

A l'emplacement de l'actuel magasin, Aventim sera autorisé à faire sortir de terre, le moment venu, un programme de 58 000 m2 à vocation tertiaire et d'habitat, avec un hôtel. Cet ensemble sera intégré au projet général de renforcement du centre-ville de Villeneuve-d'Ascq, baptisé Grand Angle. La MEL apporte sa contribution à cette opération privée. Elle consacrera 1,1 M€ à l'aménagement des accès de la Borne de l'espoir. Elle rachètera aussi à Leroy-Merlin (2,9 M€) un terrain de 6 ha, les Jardins du Roy, partagé entre Lesquin et Ronchin, qu'elle l'urbanisera à terme.

PHOTO - 9632_607787_k2_k1_1470845.jpg
PHOTO - 9632_607787_k2_k1_1470845.jpg

Commentaires

Une « Borne de l'espoir » sous conditions pour Leroy-Merlin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur