En direct

Une ancienne caserne militaire transformée en quartier mixte
Le carré des Dragons - © © Caulet.13

Une ancienne caserne militaire transformée en quartier mixte

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 28/07/2014  |  BâtimentImmobilierEuropeGersInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Bâtiment
Immobilier
Europe
Gers
International
Architecture
Technique
Valider

Le 25 juillet, la marseillaise Sylvie Caulet a dévoilé son projet immobilier le Carré des dragons créé à l'intérieur de la caserne Espagne à Auch, ancienne friche immobilière de 5,5 ha. Elle va déposer à l'automne le permis de construire.

Pour donner le coup d'envoi à la commercialisaton d'une première partie de son projet immobilier le Carré des dragons, créé à l'intérieur de la caserne Espagne à Auch (Gers), Sylvie Caulet, directrice de la société holding marseillaise Caulet.13, a conduit, elle-même, les 25 et 26 juillet, les visites.
Lauréate en 2012 de l'appel à projets lancé par l'Etat pour requalifier l'ancienne caserne vendu pour 1,2 million d'euros, elle prévoit de déposer le permis de construire à l'automne pour un début de chantier en 2015 et une livraison en 2017.

Sur la rive gauche, seront construits le long de la rivière, deux bâtiments, en béton gris.
Sur la rive gauche, seront construits le long de la rivière, deux bâtiments, en béton gris. - © © Caulet.13

Maître d'ouvrage installé dans la cité phocéenne depuis une dizaine d'années, la marseillaise réalise à Auch sa quatrième opération de réhabilitation de friches urbaines. Là encore, sur le site de 5,5 ha qui se développe sur les deux rives de la rivière Gers, elle est animée de la volonté de redonner leur lustre d'antan à des constructions du début du XIXe siècle d'une grande qualité architecturale tout en apportant une touche contemporaine permettant de dater une opération qui va privilégier mixité sociale et fonctionnelle.

10 000 m2 de SHAB

Conduit en direct par Caulet.13, le Carré des Dragons (10 000 m2 de SHAB) a été dessiné par Silin Ra, architecte salarié de sa filiale Caulet.13 architecture. Lors de la présentation du Carré des dragons, le 25 juillet, en présence notamment du maire d'Auch, Franck Montaugé, et du préfet du Gers, Jean-Luc Sabathé, Sylvie Caulet a insisté sur son projet de créer dans cette partie basse d'Auch un nouveau quartier en lien avec le Centre innovation et recherche Circassien d'Auch (CIRCa) et le Ciné 32, deux équipements culturels créés également sur une ancienne friche militaire, au nord de la caserne Espagne. Cela passera par des percements pour ouvrir vers l'extérieur le site, mais aussi par la création de 68 logements (54, rive gauche ; 24, rive droite), des commerces, un hôtel, des équipements culturels. Elle compte ainsi organiser un festival d'arts plastiques dans l'ancien manège et les espaces communs intérieurs et extérieurs. « La place d'armes aura de multiples usages culturels et professionnels comme par exemple ramener en cœur de ville des marchés et événements agricoles », précise-t-elle.

Copropriété des logements

Ayant pris le parti de très peu modifier l'existant, « conservé et restauré avec soin », Sylvie Caulet a demandé à l'architecte d'utiliser les volumes existants. Les grands dortoirs deviennent, par exemple, des lofts. Six nouvelles constructions sont prévues sur le site, mais avec le souci de « conserver l'organisation originelle et fonctionnelle autour des places existantes », rappelle-t-elle.
Sur la rive gauche, par exemple, deux bâtiments, en béton et habillés d'une résille métallique d'une teinte rappelant celle de la rouille, accueilleront dix triplex d'environ 145 m2 chacun. Sur cette même rive, des vitrines déportées transparentes et recouvertes d'une toiture végétalisée seront posées devant la façade Est de la cour d'honneur.
Sur la rive droite, l'hôtel, la résidence étudiante et les bureaux seront sur pilotis et permettront de glisser en-dessous des voitures.
La commercialisation va démarrer sur la rive gauche sur la base d'un prix situé entre 1850 euros HT/m2 et 3350 euros HT/m2 pour les 54 logements (de 43 m2 à 500 m2), ainsi que 2500 euros HT/m2 pour les 23 lots commerciaux.
Pour garantir la pérennité du site, Sylvie Caulet compte créer une copropriété des logements et garder la gestion du site « dans ses fonctions événementielles » ainsi que conserver la propriété des communs.

Commentaires

Une ancienne caserne militaire transformée en quartier mixte

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur