En direct

Une 2,5 t taillée pour la France
PHOTO - 707242.BR.jpg - © Bobcat

Une 2,5 t taillée pour la France

Gilles Rambaud |  le 29/03/2013  |  France RéalisationsMatériel de chantierEuropeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
Matériel de chantier
Europe
Architecture
Valider
Minipelle -

L’américain Bobcat, propriété du sud-coréen Doosan, fabrique des minipelles en République tchèque. Mais c’est bien en pensant à la France qu’il a dessiné cette E26, une machine de 2,5 t. C’est le poids maximal que doit avoir une minipelle pour que l’ensemble qu’elle forme avec sa remorque et quelques accessoires puisse être tracté par un véhicule utilitaire léger. Cette particularité concerne surtout la France, d’autres pays d’Europe n’ayant pas la même réglementation. Autre spécificité propre à notre pays : son goût pour les cabines confortables. « Le taux d’utilisation des minipelles augmente d’année en année. En France, il avoisine mille heures par an, pas très loin de celui d’une pelle hydraulique classique. Il est logique que l’opérateur, qui passe de plus en plus de temps aux commandes de sa machine, souhaite plus de confort », analyse Olivier Bonnet, formateur chez Doosan. C’est pourquoi cette E26 est proposée avec une cabine large, la même que celle qui équipe les modèles plus gros. Autre tendance : la prépondérance de la conduite au joystick par rapport à d’autres types de commandes. D’où la disparition de la traditionnelle pédale qui active la ligne hydraulique auxiliaire, remplacée par une molette proportionnelle, placée sur la tête du joystick de droite. L’E26 adopte une architecture à rayon zéro avec sa tourelle cylindrique qui s’inscrit dans la largeur du châssis. Très étroit et compact, ce design a l’inconvénient d’être moins stable. D’où, en option, la possibilité d’ajouter un contrepoids de 183 kg à l’arrière de la machine. Une configuration qui s’avère nécessaire avec une autre option : le balancier allongé qui fait gagner 35 cm en portée et 30 cm en profondeur de cavage mais, bien sûr, exige d’être plus équilibré. Le moteur est un Kubota à trois cylindres de 15,5 kW, une catégorie pour laquelle il n’y a aucune norme antipollution en Europe. L’hydraulique est constituée de trois pompes : deux à pistons et à débit variable pour les fonctions principales, une autre à engrenage pour le circuit de commande. La machine est fournie en standard avec une seule ligne hydraulique auxiliaire, la seconde est en option. Tout cela fait de l’E26 une minipelle susceptible d’être personnalisée en fonction de ses besoins… à condition de ne pas trop l’alourdir si elle doit être effectivement tractée par une camionnette.

PHOTO - 707242.BR.jpg
PHOTO - 707242.BR.jpg - © Bobcat

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur