En direct

La structure de Notre-Dame de Paris survit au violent incendie
Notre-Dame de Paris, ici aux environs de 22 heures, ce lundi 15 avril 2019. L'incendie s'est déclaré peu avant 19h dans les combles du monument, actuellement en chantier. - © Sophie Vincelot / Le Moniteur

La structure de Notre-Dame de Paris survit au violent incendie

Florent Maillet, avec AFP |  le 15/04/2019  |  PatrimoineMonument historiqueIncendie Notre-Dame

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Patrimoine
Vie du BTP
Monument historique
Incendie Notre-Dame
Valider

Un incendie impressionnant s'est déclaré dans les combles de l'édifice religieux, ce lundi soir peu avant 19h. Les flammes ont ravagé la charpente et la toiture, en pleine rénovation depuis août 2018. Le feu baissait en intensité à 23h. "La structure est sauvée est sauvée et préservée", selon les pompiers. Le combat contre le brasier devrait encore durer de longues heures.

Notre-Dame de Paris résiste à l'incendie. Après quatre heures de lutte ce lundi 15 avril 2019, les pompiers semblaient maîtriser les flammes aux alentours de 23 heures. Les deux tours de la cathédrale sont sauvées, mais deux tiers de la toiture sont ravagés, tandis que la flèche s'est effondrée peu avant 20 heures. Un symbole douloureux pour le monument vieux de 855 ans, et qui est le plus visité d'Europe: il accueille chaque année près de 13 millions de fidèles et touristes.

"Le feu a baissé en intensité. On peut penser que la structure de Notre-Dame est sauvée, notamment le beffroi nord", a déclaré le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez, peu avant 23 h. La structure de Notre-Dame de Paris "est sauvée et préservée dans sa globalité" a précisé le responsable des pompiers. "Le pire a été évité", commentait à son tour sur place Emmanuel Macron, le président de la République, vers 23h30.

La cathédrale était en pleine rénovation

L'incendie, impressionnant, s'est déclaré peu avant 19h ce lundi, dans les combles de la cathédrale. Il est "potentiellement lié" aux travaux de rénovation de l'édifice, a appris l'AFP auprès des pompiers. Les travaux ont démarré en août 2018 et doivent durer une dizaine d'années au moins. Le chantier colossal de la flèche de la cathédrale avait débuté ce mois d'avril. Les échafaudages sont encore debout.

Une vidéo, réalisée "en immersion" avec les pompiers de Paris par le journaliste Thomas G. Savage, et diffusée sur Twitter, témoigne de la violence du brasier.

« C’est horrible », « un vrai crève-coeur », « ils sont totalement impuissants »... réagissaient parisiens et touristes face au drame, tandis que 400 pompiers travaillent à circonscrire l'incendie, décrit une journaliste du Moniteur, sur place.

"Des années de travaux seront nécessaires"

"Des années de travaux" vont être nécessaires pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame", estimait dans le soirée le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Eric de Moulins-Beaufort, sur son compte Twitter.

"La Cathédrale Notre-Dame de Paris fait partie des symboles de ces efforts de paix, de beauté, d’espérance, de foi et même au-delà de la foi chrétienne (...) ça va être une perte d’une grande blessure", a ajouté l'archevêque de Reims, qui prendra ses fonctions en juillet. Il a par ailleurs exprimé son "émotion", se disant "touché de voir l'émotion du monde chrétien mais pas seulement, de tout le monde".

Une enquête ouverte pour «destruction involontaire»

L'enquête sur le sinistre qui a ravagé lundi 15 avril au soir la cathédrale Notre-Dame de Paris a été ouverte du chef de "destruction involontaire par incendie" et confiée à la Direction régionale de la police judiciaire, a annoncé le parquet.

La piste d'un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale "retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations", a précisé une source proche du dossier. L'enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DPRJ).
 
Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, avait préalablement fait savoir que l'origine de cet incendie était encore inconnue.

 

Commentaires

La structure de Notre-Dame de Paris survit au violent incendie

Votre e-mail ne sera pas publié

le reflechi

15/04/2019 22h:41

a l'evidence tous les moyens materiels antifeux sont manifestement inadaptes aux dimensions d'un tel edifice;ils n'existent donc pas ou ne sont pas disponibles;l'eau est disponible avec la seine a proximite;ou sont les pompes de 200 ou 300 bars , les tuyauteries associees,les bras ou grues pour les manipuler et les orienter;qu'est ce qui est prevu si une grande tour parisienne brulait? cette incapacite a reagir est pour moi inquietante et scandaleuse.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur