En direct

Un vent nouveau souffle sur l'ancienne base sous-marine
Le musée sera installé dans un espace de 240 m2 à l’intérieur de l’écluse fortifiée du port. - © STUDIO KASCEN

Un vent nouveau souffle sur l'ancienne base sous-marine

Jean-Philippe Defawe |  le 28/09/2018  |  Collectivités localesLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Loire-Atlantique
Industrie
Valider

Saint-Nazaire -

Eol, un musée dédié à la découverte de l'éolien en mer, ouvrira en février 2019 dans le bassin portuaire, face à l'ancienne base sous-marine de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). « Aujourd'hui déjà, avec Escal'Atlantic ou les sites d'Airbus et des Chantiers navals de l'Atlantique, près de 300 000 visiteurs par an viennent découvrir les savoir-faire industriels de Saint-Nazaire et ce projet viendra enrichir notre offre de tourisme économique, explique David Samzun, maire de la ville et président de la communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'Estuaire (Carène). Sur un sujet aussi majeur que les énergies marines renouvelables (EMR), il faut arriver à embarquer la population et faire de la médiation. » Alors qu'ils doivent voir le jour à partir de 2022, les parcs éoliens offshore sur le Banc de Guérande (80 éoliennes prévues) et au large des côtes vendéennes (62 unités) ont pris du retard. Et le territoire de Saint-Nazaire, où se trouvent plusieurs sites de production dédiés aux EMR, pourrait en pâtir. « Des inquiétudes se sont exprimées et le besoin d'information du public est réel. A nous de communiquer positivement sur le sujet », estime Lucile Forget, directrice du développement de la société Eolienne en mer Iles d'Yeu et de Noirmoutier.

Un investissement de 510 000 euros HT. Porté par la communauté d'agglomération de Saint-Nazaire (Carene) avec les industriels locaux, le chantier de ce musée de 510 000 euros HT va débuter sous la houlette de la SEM Saint-Nazaire Agglomération Tourisme, qui en sera l'exploitant. Imaginé par l'agence Kascen, chargée de la maîtrise d'œuvre scénographique, l'équipement sera installé dans un espace de 240 m2 à l'intérieur de l'écluse fortifiée du port. Un point de vue panoramique depuis le toit de ce bloc de béton offrira une vue sur le futur hub de montage des éoliennes de General Electric.

Eol viendra renforcer la vocation touristique et culturelle de l'ancienne base sous-marine, qui s'est enrichie dernièrement d'une salle polyvalente de 140 à 2 800 places dans l'alvéole 12. Inauguré le 1er septembre, cet espace réservé aux associations nazairiennes mutualisera ses locaux de stockage et ses bureaux avec deux équipements voisins : le LiFE (espace d'exposition) et le VIP (salle de concert). Conçu par l'agence d'architecture bruxelloise 51N4E (mandataire) avec les nantais Bourbouze & Graindorge, ce projet a nécessité deux ans de travaux pour un budget global de 10,2 M€ TTC.

Cette « boîte » de 80 m de long sur 17 m de large, implantée à l'intérieur même de l'alvéole, doit remplacer la salle Jacques-Brel vieillissante, qui bouchait la perspective sur la mer et l'estuaire. Elle sera démolie, comme d'autres bâtiments du quartier du Petit-Maroc (la salle de l'Estuaire et l'ancien VIP). Avec le projet de port de plaisance voulu par David Samzun, son aménagement sera incontestablement l'un des dossiers phares du prochain mandat.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur