En direct

Un vent nouveau souffle sur des logements sociaux

le 30/03/2018  |  SantéImmobilierLogementArchitectureRéalisations

Chauffage -

A Montreuil, une résidence est chauffée par sa ventilation. Un procédé qui a été choisi pour décrocher le label Minergie-P.

Dans les logements collectifs, la ventilation double flux demeure rare. Elle constitue pourtant un outil intéressant pour des constructeurs qui recherchent des niveaux de consommations énergétiques très bas. Telle était la préoccupation des différents acteurs impliqués dans le chantier du 36-40, rue de la Demi-Lune, à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Ce programme, qui vient d'être livré, comprend 37 appartements, répartis entre deux bâtiments R + 5 pour une surface de plancher totale de 2 316 m2. Axone Promotion l'a commandité dans le cadre d'un contrat de vente en l'état futur d'achèvement (Vefa) signé avec le bailleur social Osica (CDC Habitat). Or, l'acheteur a exigé une certification Minergie-P pour le site. Ce label, d'origine suisse, garantit entre autres des besoins en énergie inférieurs à 30 kWh/m2.an. En outre, la part du chauffage ne doit pas dépasser 15 kWh/m2.an.

Batterie chaude. Pour satisfaire ce cahier des charges exigeant, le bureau d'études Symoé, spécialiste des fluides, a recouru à une installation de génie climatique peu courante. Les deux immeubles sont chacun dotés en toiture d'une centrale de ventilation double flux ComfoAir XL 3300, conçue par Zehnder. Ces équipements, raccordés à tous les logements, assurent l'insufflation d'air neuf et l'extraction de l'air vicié.

« Nous employons des filtres de type F7 sur le flux neuf, qui retiennent les particules fines », indique Rodolphe Cherruault, directeur commercial du fabricant. Leur débit moyen s'élève à 1 600 m3/h pour une consommation électrique de 0,37 W/m3.h. Ces machines intègrent en outre un échangeur à plaques qui récupère 85 % de l'énergie sortante selon la méthode d'évaluation Passivhaus. Elles possèdent également une batterie de chauffage de l'air neuf.

A Montreuil, ces composants sont alimentés par deux chaudières à gaz pulsatoires Auer. D'une puissance unitaire de 59 kW, ces machines fonctionnent grâce à des séries de courtes combustions déclenchées par une bougie électrique. Un procédé qui émet bien moins d'oxyde d'azote qu'un brûleur classique. « Nous avons ainsi pu poser la bouche d'évacuation des fumées en front de rue », observe Alain Toussaint, chargé de travaux de Symoé.

Attention aux bouches. Ainsi, quand l'air extérieur est trop froid, la batterie le réchauffe à une température de 18 °C avant son insufflation. Le procédé requiert cependant un paramétrage soigné des bouches de soufflage, sous peine d'une mauvaise diffusion. « Nous renseignons les réglages effectués dans un document propre à chaque système », précise Thierry Da Silva, gérant de l'entreprise A2T, chargé de la mise en œuvre. Les appartements sont tout de même équipés de radiateurs reliés aux chaudières pour les plus frileux. « Ils seront normalement peu utilisés, remarque Alain Toussaint. Mais les documents techniques unifiés chauffage appliqués dans le contrat les imposaient. »

Pour compléter ce dispositif, une partie de l'eau chaude sanitaire est générée par 30 m2 de capteurs solaires thermiques à tube sous vide. Les chaudières assurent l'appoint. La consommation de la résidence devrait ainsi atteindre 18 kWh/m2.an. Le budget du lot CVC se monte à 500 000 euros HT.

Maîtrise d'ouvrage : Axone Promotion, Symoé (AMO pour la certification Habitat & Environnement). Maîtrise d'œuvre : Daquin & Ferrière Architecture, Symoé (BET fluides). Entreprise : A2T (lot fluide). Surface : 2 316 m2 SP. Coût total de l'opération : 4,4 M€ HT.

PHOTO - 12228_747794_k2_k1_1775886.jpg
PHOTO - 12228_747794_k2_k1_1775886.jpg
PHOTO - 12228_747794_k3_k1_1775887.jpg
PHOTO - 12228_747794_k3_k1_1775887.jpg
PHOTO - 12228_747794_k4_k1_1775888.jpg
PHOTO - 12228_747794_k4_k1_1775888.jpg
PHOTO - 12228_747794_k5_k1_1775889.jpg
PHOTO - 12228_747794_k5_k1_1775889.jpg
PHOTO - 12228_747794_k6_k1_1775890.jpg
PHOTO - 12228_747794_k6_k1_1775890.jpg

Commentaires

Un vent nouveau souffle sur des logements sociaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX