En direct

Un véhicule à 352 roues va circuler sur les routes de France

Fabienne Berthet |  le 18/10/2013  |  France entièreBouches-du-RhôneIngénierieTransports

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Bouches-du-Rhône
Ingénierie
Transports
Valider

Premier voyage pour ce véhicule sur mesure qui assurera les 230 liaisons prévues entre Fos-sur-Mer et Cadarache.

Une remorque autopropulsée, conçue pour supporter 800 t de charge utile, a été construite par Daher. Sa mission ? Transporter les pièces du Tokamak, le futur réacteur à fission nucléaire du projet Iter, depuis le port de Fos-sur-Mer jusqu’à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Un premier voyage vient d’avoir lieu, avec non pas des bobines supraconductrices de haute technologie, mais des blocs en béton simulant le poids et le volume des futurs colis. Objectif : tester la résistance des ouvrages d’art et de la route sur les 104 km du parcours. « C’est une remorque sur mesure pour un transport d’un poids et d’une dimension exceptionnels », développe Gilles Bonny, directeur du service transport chez Daher. L’ensemble roulant affiche 33 m de long, 9 m de large et plus de 10 m de haut. L’assemblage des 88 essieux de la remorque autopropulsée en quatre lignes de 22 essieux dotés de deux roues jumelées donne un total de 352 roues, ce qui est déjà une prouesse. Il a fallu trois jours pour réaliser l’assemblage du véhicule sur place, en commençant par les modules des cabines des conducteurs, puis les éléments de la remorque, et enfin le préassemblage des structures métalliques constituant la maquette. Equipé de deux moteurs de 690 ch chacun, l’un poussant, l’autre tirant, le convoi a effectué son test à une vitesse moyenne de 5 km/h alors qu’il peut circuler à 15 km/h. Tout au long de l’itinéraire, la résistance des 31 ouvrages d’art à franchir, ponts, passages à niveaux, canalisations et voûtes, a été testée ; 19 tabliers ont été dotés de capteurs permettant de mesurer finement leur fléchissement au moment du passage de la remorque sur l’ouvrage. « Chaque virage a été mesuré, pour être compatible avec la trajectoire de la remorque. Certains trottoirs ont été rabotés, la résistance de la route a été évaluée en fonction de trois passages successifs », détaille Gilles Bonny. Pour l’occasion, Daher a aussi innové en matière de contrôle sécurité, avec un système informatique embarqué qui permet d’enregistrer 10 000 informations sur l’ensemble du parcours. Aller simple pour le premier voyage ! Une fois arrivée à Cadarache, la remorque a été démontée pour retourner à Fos-sur-Mer. Mais elle reviendra : 230 livraisons sont prévues, dont une trentaine présentent les mêmes caractéristiques que la maquette géante.

PHOTO - 750176.BR.jpg
PHOTO - 750176.BR.jpg - © Daher

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur