En direct

Un vaisseau immaculé

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 13/04/2018  |  ImmobilierLogementArchitectureRéalisationsTechnique

Habitat -

A Paris XV , un bâtiment enveloppé de Corian accueille dix logements sociaux.

Soudain, un bâtiment blanc illumine le carrefour à la jonction des rues de la Croix-Nivert, Mademoiselle et Lakanal, dans le XVe arrondissement de Paris. Sur une parcelle triangulaire, il succède à un ancien hôtel de deux étages, trop vétuste pour être préservé. « Nous trouvions intéressante sa situation de proue », explique Fannie Orihuela, architecte de l'agence N.O.A qu'elle a fondée avec Frédéric Nakache voici douze ans. C'est leur troisième opération dans la capitale avec le bailleur Elogie-Siemp. Leur immeuble se dresse au cœur d'un site relativement dense, qui concentre des constructions du début du XXe siècle, des années 1970 et 1980, avec en toile de fond l'église Saint-Jean-Baptiste de Grenelle et en face l'arrière du lycée Camille-Sée (1932), inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. « Notre problématique a consisté à nous intégrer dans ce tissu hétérogène avec un bâtiment qui s'affirme sans être trop théâtral », relève Fannie Orihuela.

Bien que le PLU les autorise à monter plus haut, les architectes ont préféré dessiner un R + 5 aux proportions harmonieuses. Sur un soubassement vitré, destiné à deux commerces, qui épouse les contours de la parcelle, prennent place trois étages plus deux en attique qui viennent s'accrocher aux héberges mitoyennes. L'acrotère est conçu de manière à dissimuler les capteurs solaires thermiques installés sur le toit végétalisé. « Ceci nous a permis d'étirer un peu les niveaux afin d'obtenir une hauteur sous plafond de 2,60 mètres », note Fannie Orihuela. Les architectes ont largement ouvert la façade sud, réservée aux séjours, tandis que les services et les chambres sont situés au nord, sur une rue plus calme qui accueille aussi le hall d'entrée. Comme la demande d'Elogie-Siemp consistait en dix logements, sans plus de précisions, l'agence a joué la diversité typologique en concevant des appartements à double ou triple orientation et des duplex en attique.

Homogène et lisse. Après avoir un moment regretté que la toiture ne soit pas visuellement dissociée des façades, l'architecte des bâtiments de France (ABF) a validé leur projet avec une seule recommandation : prêter une attention particulière au revêtement pour éviter les coulures. Fannie Orihuela et Frédéric Nakache ont choisi des grands panneaux de Corian blanc, un matériau composite teinté dans la masse, formé pour un tiers de résines acryliques et pour le reste de minéraux naturels. « Nous désirions des façades claires et pérennes. Comme le Corian n'est pas poreux, les salissures n'y pénètrent pas. Et la poudre de marbre lui apporte un côté précieux. » S'il est assez coûteux à l'achat, le matériau demande peu d'entretien et se maintient bien dans le temps. Avec ce bardage qui grimpe aussi en toiture et qui présente peu de joints, le bâtiment a un aspect uniforme et donne l'illusion d'une coque monomatière homogène. « Cette enveloppe lisse crée un effet de proue de bateau, et ses angles arrondis apportent un côté fluide plus contemporain qui évoque les carrosseries de voitures et leur incessant ballet dans la rue. » Le carrefour a l'inconvénient d'être bruyant, mais l'avantage d'offrir des vis-à-vis dégagés. S'ils n'étaient pas obligés de concevoir des espaces extérieurs, les architectes ont tout de même décidé de creuser des loggias, qui « forment un filtre entre l'enveloppe et les appartements. » Des panneaux de Corian perforés de manière aléatoire composent des claustras qui protègent les habitants des regards et cadrent des vues en diagonale. A l'intérieur de ces abris, une parure en aluminium mordoré, dont la couleur varie en fonction de l'ensoleillement, apporte une note plus chaleureuse. Décliné le long de la cage d'escalier, ce motif anime également la façade nord.

Maîtrise d'ouvrage : Elogie-Siemp. Maîtrise d'œuvre : Nakache et Orihuela, architectes (N.O.A). BET TCE : TPFI. Entreprise : AMT.

Surface : 763 m2 SP. Coût des travaux : 2,3 millions d'euros HT.

PHOTO - 12457_760295_k2_k1_1803252.jpg
PHOTO - 12457_760295_k2_k1_1803252.jpg
PHOTO - 12457_760295_k3_k1_1803255.jpg
PHOTO - 12457_760295_k3_k1_1803255.jpg
PHOTO - 12457_760295_k4_k1_1803256.jpg
PHOTO - 12457_760295_k4_k1_1803256.jpg
PHOTO - 12457_760295_k5_k1_1803258.jpg
PHOTO - 12457_760295_k5_k1_1803258.jpg
PHOTO - 12457_760295_k6_k1_1803260.jpg
PHOTO - 12457_760295_k6_k1_1803260.jpg
PHOTO - 12457_760295_k7_k1_1803261.jpg
PHOTO - 12457_760295_k7_k1_1803261.jpg
PHOTO - 12457_760295_k8_k1_1803263.jpg
PHOTO - 12457_760295_k8_k1_1803263.jpg

Commentaires

Un vaisseau immaculé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX