En direct

Un tunnelier baptisé peut en cacher un autre
Le tunnelier Ellen, en cours d’assemblage au fond du puits Robespierre, à Bagneux (Hauts-de-Seine). - © GÉRARD ROLLANDO / SOCIÉTÉ DU GRAND PARIS

Un tunnelier baptisé peut en cacher un autre

N. M. |  le 14/12/2018  |  Grand Paris ExpressSNCF RéseauTunnelier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Grand Paris
Grand Paris Express
SNCF Réseau
Tunnelier
Valider

Grand Paris -

 

L'événement est suffisamment rare pour être souligné.

Deux tunneliers ont été baptisés à trois jours d'intervalle en Ile-de-France - les 28 novembre et 1er décembre - tous les deux fabriqués par Herrenknecht. Le premier s'appelle Virginie, du nom de l'assistante du directeur du projet Eole. D'un diamètre de 11,07 m, d'une longueur de 90 m et d'un poids de 1 800 tonnes, il sera le plus imposant en fonctionnement en France.

Il s'élancera au premier trimestre 2019 pour creuser un tunnel de 6,1 km entre Courbevoie (Hauts-de-Seine) et Haussmann Saint-Lazare, à Paris. Progressant à une vitesse moyenne de 10 m par jour, à une profondeur de 30 à 40 m, il achèvera son parcours en 2021. Ces travaux, sous maîtrise d'ouvrage de SNCF Réseau, sont réalisés par un groupement mené par Bouygues TP avec DTP Terrassement, Razel-Bec, Sefi-Intrafor, Eiffage TP, Eiffage TP Fondations. Ils comprennent aussi la construction de la future gare Eole de la porte Maillot, dessinée par Jean-Marie Duthilleul.

Cérémonie. L'autre tunnelier, Ellen, doit son nom à la navigatrice Ellen MacArthur, détentrice du record du tour du monde à la voile en solitaire en 2005. Un nom choisi par les enfants des écoles de Bagneux (Hauts-de-Seine) où se situe le puits d'entrée Robespierre. La cérémonie a attiré une foule nombreuse, près de 6 000 personnes, parmi lesquelles de nombreux habitants venus des immeubles donnant directement sur les emprises du chantier.

Plus petit (9,87 m de diamètre) et à pression de terre (alors que Virginie est à pression de boue), Ellen est le troisième tunnelier à entrer en action sur la ligne 15 sud du Grand Paris Express. En cours d'assemblage au fond du puits Robespierre, à 42 m sous terre, il commencera à forer en janvier 2019, vers l'ouest et la future gare de Fort-d'Issy-Vanves-Clamart (Hauts-de-Seine), qu'il atteindra au printemps 2020, après une course de 4 km. L'engin sera alors démonté pour revenir à son point de départ, à Bagneux, d'où il repartira vers l'est pour percer une section de tunnel de 900 m jusqu'à la future gare d'Arcueil-Cachan (Val-de-Marne). Ces travaux sont inclus dans le lot T3C, attribué au groupement CAP, mené par Vinci Construction associé à Spie Batignolles.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur