Réalisations

Un tremplin de saut à ski ondulé à Oslo

L’agence d’architecture Julien De Smedt et l’ingénieur Florian Kosche ont imaginé le tremplin de saut à ski des championnats du monde qui se déroulent du 23 février au 6 mars 2011 à Oslo (Norvège). Une structure en forme de « S » constituée de 1.000 tonnes d’acier.

La Norvège, patrie historique du saut à ski, accueille aux abords de sa capitale les championnats du monde de ski nordique, du 23 février au 6 mars 2011 (www.oslo2011.no). En prévision de cet événement, la Ville avait lancé en 2007 un concours international de maîtrise d’œuvre pour reconstruire un tremplin sur le site de Holmenkollen. Parmi 104 candidatures, le jury a finalement choisi en 2008 le projet de l’agence JDS Architects, dirigée par le franco-belge Julien de Smedt (www.jdsarchitects.com), et de l’ingénieur norvégien Florian Kosche (www.difk.no). La structure en porte-à-faux, entièrement réalisée en acier (1.000 tonnes), dessine dans le ciel norvégien un « S » de 96,95 mètres, soit la longueur de la piste d’élan. Celle-ci est flanquée de parois en treillis métallique qui protègent les sportifs des vents latéraux lors de leurs sauts. Un téléphérique achemine les athlètes jusqu’au sommet, à 58 mètres au-dessus du sol, où ils bénéficient d’un espace privé. Le public peut accéder à l’étage supérieur, qui accueille un belvédère avec vue sur le fjord.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X