En direct

Un terrassement tout en finesse à Sarrebourg
Tout le volume de déblais a été réutilisé sur place. - © GROUPE LINGENHELD TP

Un terrassement tout en finesse à Sarrebourg

C. R. |  le 14/12/2018  |  ChantiersMoselleTerrassement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Chantiers
Moselle
Terrassement
Valider

Moselle -

 

Le terrassement de tous les défis a pris fin cet automne à Sarrebourg (Moselle). L'aménagement de la zone d'activités Terrasse Porte des Vosges (12 ha), par la communauté de communes Sarrebourg-Moselle Sud et la Société d'équipement du bassin lorrain (SEBL), a cumulé les contraintes. Elles ont été maîtrisées avec dextérité le groupement formé par Lingenheld TP (mandataire), Colas Nord-Est et SCRE. Le trio a réalisé le terrassement, la voirie interne et la déviation de la RD 44 pour un montant cumulé de 3,1 millions d'euros HT.

La forte déclivité de la pente (15 %), combinée à la réutilisation de tous les volumes sur place, a requis un équilibrage parfait entre déblais et remblais, qu'il fallait atteindre sur un dénivelé de 20 mètres. En permettant d'exhumer les vestiges d'un aqueduc romain, les fouilles archéologiques préalables ont apporté une contribution inattendue. « La reconstitution de l'écoulement de l'ouvrage, source d'informations précieuses sur la vie dans l'Antiquité, a été intégrée à la conception du drainage de la nouvelle plate-forme », précise Stéphane Gartiser, directeur du pôle TP du groupe Lingenheld.

Essais multiples de sol. De surcroît, le premier et principal occupant de la zone, la chaîne de magasins Norma pour sa plate-forme logistique et son siège français, a introduit une exigence supplémentaire non négligeable : limiter le différentiel de tassement à seulement 2 cm sur près de 10 m de hauteur de remblais. Cette contrainte doit garantir une dalle parfaitement plane sur un sol rendu potentiellement instable par des phénomènes de compression et décompression. Pour y parvenir, le groupement a déployé quatre compacteurs simultanés, vibrants et de type pied-de-mouton.

Durant le chantier, le laboratoire de Lingenheld a mobilisé un technicien à temps plein afin de procéder notamment à plus de 200 tests de stabilité et de résistance (indice de portance immédiat) du sol, d'abord argileux puis calcaire. Pour respecter le délai serré, une batterie de pelles jusqu'à 90 tonnes a déplacé les 370 000 m3 concernés en deux mois.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur