En direct

Un système optique pour améliorer l'éclairage de la chaussée

ISABELLE ARNAUD |  le 06/06/1997  |  TravauxVerreEclairage urbainTravailParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux
Verre
Eclairage urbain
Travail
Paris
Côtes-d’Armor
Aménagement
Produits et matériels
Transports mécaniques
Valider

-En plaçant la lampe le culot en avant, on évite la projection de la douille sur le fond du réflecteur. On obtient une plus grande précision de la répartition du flux lumineux ainsi qu'une meilleure visibilité des abords de la chaussée tels que les trottoirs et les pistes cyclables.

Les recommandations en matière d'éclairage public sont fondées sur les notions d'éclairement, et surtout de luminance. La luminance produite de nuit par une chaussée éclairée constitue un arrière-plan lumineux sur lequel des obstacles plutôt sombres ont des chances de se détacher. Cet effet est optimisé si la luminance est uniforme et d'un niveau suffisant. L'obtention de ces propriétés dépend de la chaussée et des luminaires. Pour l'automobiliste, il s'agit bien de pouvoir détecter le plus facilement et le plus rapidement possible les obstacles éventuels et les autres usagers.

L'intégration des cibles sphériques

Le laboratoire de photométrie de Thorn Europhane mène depuis plusieurs années une expérience destinée à mieux connaître les phénomènes de visibilité. A la base, le modèle Adrian. Ce dernier apporte une méthode de calcul de la visibilité par ordinateur utilisant des cibles planes qui symbolisent les obstacles à déceler.

Pour Jacques Lecocq, du département recherche et développement, le modèle n'offre pas toutes les garanties de sécurité, aussi reprend-il la méthode de calcul en y intégrant des cibles rondes et colorées. Une maquette perfectionnée permet de simuler une route éclairée avec différents niveaux de luminance sur la chaussée. Cent cinq scènes ont été reconstituées en faisant varier la position des cibles, la nature du revêtement routier ainsi que l'aspect de la chaussée (sèche ou humide), et présentées à divers observateurs pour apprécier leur capacité à détecter les cibles.

L'expérience a montré que la visibilité dépend des caractéristiques du revêtement de la voie, du rapport de la hauteur des luminaires à leur espacement, de la position et de la nature des obstacles, ainsi que des luminaires utilisés. Compte tenu de l'incidence des luminaires eux-mêmes sur la visibilité, Thorn Europhane a intégré cette notion dans le développement de ses nouveaux produits, ce qui a abouti au système « Optibloc » qui équipe notamment la lanterne « Riviera ».

Le système comprend des réflecteurs en aluminium et verre, conçus pour être performants aussi bien avec des revêtements de chaussée du type « R3 » que du type « R2 », ce qui permet de prescrire cette solution pour la voirie urbaine comme pour les routes de campagne.

La lampe peut être réglée selon trois axes différents : longitudinal avec huit positions, vertical avec huit positions et horizontal avec deux positions. En positionnant la lampe le culot en avant, on évite ainsi la projection de la douille sur le fond du réflecteur, et l'on obtient une plus grande précision de la répartition du flux lumineux, ainsi qu'une meilleure visibilité des abords de la chaussée tels que les trottoirs et les pistes cyclables.

Diminution des pollutions lumineuses

La faible profondeur de la glace en verre bombé, qui remplace une vasque classique, permet de limiter les pollutions lumineuses latérales et d'améliorer le rendement. Par ailleurs, les pollutions de lumière vers l'avant ou vers l'arrière de l'appareil, souvent très gênantes pour les habitations proches, sont considérablement diminuées grâce au répartiteur de flux lumineux : les prismes, placés à l'arrière des vasques, permettent la déviation des flux lumineux parasites.

Le système Optibloc est équipé de lampes sodium haute pression de 70 W à 400 W ou de lampes à vapeur de mercure de 80 W à 250 W.

POUR EN SAVOIR PLUS...

« Eclairage indirect d'une structure métallotextile », « Le Moniteur » du 7 juin 1996, p. 79.

« Des sources lumineuses plus performantes », « Le Moniteur » du 7 juin 1996, p. 77.

« La lumière urbaine », par Roger Narboni. Cet ouvrage fournit des données techniques, des outils et des méthodes, des exemples de réalisations ainsi que les aspects réglementaires propres à l'éclairage des espaces publics. Il complète le premier volume consacré au mobilier urbain. « La lumière urbaine » (264 pages, 420 francs TTC). Editions Le Moniteur, 17, rue d'Uzès, 75002 Paris ; tél. : 01.40.13.30.30.

« Recommandations relatives à l'éclairage des voies publiques » (200 pages, 350 francs TTC). La septième édition de cet ouvrage réalisé par l'Association française de l'éclairage (AFE) est en cours de réédition. Ce document tient compte des évolutions normatives et réglementaires, tant sur le plan national qu'européen. Il n'y a pas de changement en matière de niveau d'éclairement. En revanche, il y a une analyse plus fine de la classification des voies. Par ailleurs, on parle désormais d'éblouissement d'incapacité plutôt que d'éblouissement d'inconfort. « Recommandations relatives à l'illumination des bâtiments, parcs et jardins » (76 pages, 350 francs TTC), également réalisé par l'AFE. AFE, Editions Lux, 52, boulevard Malesherbes, 75008 Paris ; tél. : 01.43.87.21.21.

PHOTOS : Le système utilisé ici à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) comprend des réflecteurs en aluminium et en verre conçus à la fois pour la voirie urbaine et les routes de campagne.

Cet article fait partie du dossier

ECLAIRAGE EXTERIEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur