En direct

Un souffle d'air frais au bord du périph

Bernard Reinteau |  le 11/05/2018  |  ImmobilierArchitectureRéalisationsHygièneBois

Bureaux -

Immeuble à structure béton-bois, Thémis est le premier bâtiment tertiaire porteur du label E+ C-.

Face au boulevard périphérique, au pied de l'immense palais de justice de la porte de Clichy, dans le XVIIe arrondissement de Paris, le Thémis, immeuble tertiaire en R + 7, réalise une sorte de quadrature du cercle. Conçu par l'agence d'architecture marseillaise Corinne Vezzoni et Associés et Michelle Lenne-Haziza pour Icade Promotion Tertiaire, il associe en effet les antagonismes : le verre et le végétal, le bois et le béton, une façade à menuiseries végétalisées au sud et une double peau à façade intérieure inclinée au nord.

Avec une structure mixte - noyau béton et dalles béton-bois - et des façades spécifiques, les entreprises sont parvenues à atteindre les niveaux de performance exigés par le maître d'ouvrage : la façade double peau affiche une déperdition thermique réduite à 1,19 W/m².K. L'abattement acoustique du bruit provenant du périphérique est supérieur à 40 dB, sur un niveau moyen de 70-75 dB.

Plafonds rayonnants. Vitrés et traversants, ces espaces tertiaires bénéficient d'un traitement performant de l'ambiance intérieure. Dans cet écoquartier, le chauffage des locaux est assuré par la centrale géothermique de Clichy-Batignolles mise en service fin 2016. Cet équipement présente l'intérêt de fournir de l'eau de chauffage d'une température moyenne comprise entre 50 et 65 °C. A Thémis, la température de départ de cette eau vers les plafonds rayonnants est rabattue par régulation à 45 °C ; la température de retour atteint 30-35 °C. Pour éviter toute surchauffe des bureaux due aux apports thermiques solaires ou intérieurs, ces mêmes émetteurs assurent la fonction de rafraîchissement avec une eau à basse température (13-15 °C) captée à 60 m de profondeur.

Le rafraîchissement est donc assuré par géocooling. Ce doublet plonge dans la nappe au droit du bâtiment. Il alimente un échangeur de 300 kW qui doit couvrir l'ensemble des besoins. Des groupes de froid d'appoint sont prévus pour répondre aux fortes chaleurs, voire, à terme, au réchauffement éventuel de la nappe. Grâce à la géothermie, le bâtiment reçoit une énergie certifiée à 75 % d'origine renouvelable et d'un « poids /kWh. Des caractéristiques en phase avec les labels environnementaux ciblés.

Débit élevé d'air neuf. Ce volet thermique est complété par une ventilation double flux adiabatique avec un débit d'air neuf de 32 m³/h/personne, au lieu des conventionnels 25 m³ en locaux tertiaires. Pollution extérieure oblige, la filtration est renforcée au moyen d'une préfiltration de niveau F5, puis d'une succession de filtres F7 à charbon actif et F9. Ce dispositif doit stopper les particules fines comme les odeurs. Enfin, l'échangeur à plaques doit, en période froide, récupérer environ 75 % de la chaleur extraite des locaux.

Soumis à une forte exposition lumineuse, ce bâtiment a fait l'objet d'un travail d'appréciation du facteur de lumière du jour par simulation numérique. Les vitrages des deux façades sont ainsi recouverts de sérigraphies de différentes densités pour homogénéiser la lumière sur toute leur longueur. Sur la façade sud, ce traitement est complété par la végétalisation du pourtour des menuiseries et par des stores extérieurs à lames orientables. Façade nord et sur les deux premiers niveaux de la façade sud, à l'intérieur, les occupants pourront aussi ajuster la luminosité à l'aide de stores qui réduisent la transmission solaire à 11 %.

Thémis constitue un projet pilote pour le label volontaire Bâtiment bas carbone (BBCA). C'est le premier bâtiment tertiaire porteur du label E + C-, qui préfigure la future réglementation environnementale : énergie de niveau 2 sur 4, soit des performances améliorées de 30 % sur la réglementation thermique (RT) 2012, et carbone de niveau 2 sur 2. Une note difficile à atteindre car elle nécessite non seulement de calculer l'énergie grise des matériaux mis en œuvre, mais aussi de choisir ces derniers pour la réduire. A cet égard, Thémis constitue une véritable prouesse environnementale.

Maître d'ouvrage : Icade Promotion Tertiaire. Propriétaire : Covéa.

Maîtres d'œuvre : Corinne Vezzoni & Associés (architecte mandataire), Michelle Lenne-Haziza - Atelier MLH (architecte associé), VS-A (BET façade), Artelia (BET structure & HQE, maître d'œuvre d'exécution), Barthès Bois (BET bois), Cabinet Lamoureux (BET acoustique).

AMO HQE - Breeam : Oasiis. Bureau de contrôle : Veritas. Entreprise générale :

Léon Grosse. Façades : ACML et Castel Alu (groupe Fayat). Début des travaux :

2e trimestre 2016. Livraison prévue : 2e trimestre 2018. Budget : 30,5 M€ HT.

PHOTO - 12894_786744_k2_k1_1857125.jpg
PHOTO - 12894_786744_k2_k1_1857125.jpg
PHOTO - 12894_786744_k3_k1_1857129.jpg
PHOTO - 12894_786744_k3_k1_1857129.jpg
PHOTO - 12894_786744_k4_k1_1857130.jpg
PHOTO - 12894_786744_k4_k1_1857130.jpg

Commentaires

Un souffle d'air frais au bord du périph

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur