En direct

Un sondage Ipsos confirme l'accueil favorable du Grenelle de l'Environnement chez les artisans du bâtiment

AP |  le 13/10/2010  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Valider

L'étude, menée pour le compte de CER FRANCE, réseau associatif de conseil et d'expertise comptable révèle que 42% des artisans du bâtiment perçoivent les mesures prises dans le cadre du Grenelle de l'environnement (normes environnementales de construction, aides financières, formation...) comme une opportunité pour leur entreprise.

Parce que l'artisanat du bâtiment est un secteur d'activité bien spécifique, avec des perspectives particulières notamment liées au Grenelle de l'environnement, CER FRANCE, réseau associatif de conseil et d'expertise comptable, a choisi de créer une offre spécialement dédiée à cette activité. Pour mieux cerner les attentes de sa future clientèle, CER FRANCE a donc commandé à Ipsos une étude d'opinion. Cette enquête téléphonique réalisée du 14 au 17 septembre 2010 auprès d'un échantillon national représentatif de 500 artisans du bâtiment d'entreprises de 0 à 5 salariés (gros oeuvre, second oeuvre technique et autres seconds oeuvres) selon la méthode des quotas (sous-secteur d'activité, taille de l'entreprise et région d'implantation), confirme que 42% des artisans perçoivent les mesures prises dans le cadre du Grenelle de l'environnement (normes environnementales de construction, aides financières, formation...) comme une opportunité pour leur entreprise. 22% les envisagent comme une contrainte.
Cela pourrait se traduire par de nouvelles embauches d'ici 2 ans pour une entreprise sur cinq (22%).
Concrètement, ces déclarations pourraient se traduire par le recrutement d'1,7 salariés en moyenne soit environ 120 000 emplois créés dans le secteur d'ici deux ans.
Concernant les coûts d'investissement, seuls 33% craignent qu'ils ne soient élevés alors que près d'un artisan sur dix (58%) pensent qu'ils seront faibles. Une estimation qui pourrait expliquer l'accueil favorable réservé aux mesures du Grenelle de l'environnement.

Néanmoins, 3 principaux obstacles émergent : la faible demande de la part des acheteurs (57%), la difficulté à obtenir des aides financières (35%) et le manque de formation et d'accompagnement (33%).

Consulter les résultats complets de l'étude en cliquant ici

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil